Au Luxembourg – Le radon, ce gaz radioactif présent dans les maisons

Publié

Au LuxembourgLe radon, ce gaz radioactif présent dans les maisons

LUXEMBOURG - Chaque année, une vingtaine de cancers seraient provoqués par les maisons contaminées au radon, un gaz pourtant naturel. Le gouvernement lance un plan d'action.

C'est surtout le Nord qui est touché par la radiation au radon, qui émane du sol.

C'est surtout le Nord qui est touché par la radiation au radon, qui émane du sol.

DPA/Gesundheitsministerium

Le radon a beau être un gaz naturel, il est radioactif, incolore et extrêmement dangereux pour la santé. «C'est la deuxième cause principale de cancer des poumons au Luxembourg», explique la ministre de la Santé, Lydia Mutsch. Il provoquerait 10 à 20% des nouveaux cas chaque année, soit une vingtaine de cancers. «Nous ne voulons pas créer de panique car nous avons toujours vécu avec ça, ajoute la ministre. Mais nous devons réduire les risques».

Le gouvernement a donc présenté ce lundi un plan d'action, pour mieux informer la population luxembourgeoise des dangers du radon. Ce plan fait suite à l'étude préliminaire menée dans la commune de Wahl et dont les résultats sont inquiétants.

Testeurs à disposition

«Nous avons découvert une contamination au radon de plus de 1 000 becquerels par mètre carré (NDLR: unité de mesure de matière radioactive), dans un millier de maisons», détaille Patrick Majerus, de la division de la radioprotection du ministère de la Santé. Un bâtiment sur 100 présentait même des pics à 2 700 becquerels. «La valeur de référence est de 300 becquerels», éclaire le spécialiste.

Le gouvernement entend donc sensibiliser l'opinion publique. Une aération régulière ainsi que l'isolation du sol de la cave peuvent permettre de réduire le taux de radon. Les personnes souhaitant savoir si leur maison est contaminée, peuvent se procurer gratuitement des testeurs auprès du ministère de la santé. En forme de capsule, ils seront posés dans la maison pendant trois mois.

(sen/L'essentiel)

Ton opinion