Ligue des champions - quarts – Le Real décimé redoute la montagne Atlético
Publié

Ligue des champions - quartsLe Real décimé redoute la montagne Atlético

Le Real Madrid apparaît amoindri avant son match retour de Ligue des champions mercredi (20h45) contre l'Atlético, son voisin, infranchissable à l'aller (0-0) et très revanchard après la finale perdue l'an dernier.

TOPSHOTS
Real Madrid's Portuguese forward Cristiano Ronaldo (C) kikcs a fault during the UEFA Champions League quarter final first leg football match Atletico de Madrid vs Real Madrid CF at the Vicente Calderon stadium in Madrid on April 14, 2015.    AFP PHOTO / JAVIER SORIANO

TOPSHOTS
Real Madrid's Portuguese forward Cristiano Ronaldo (C) kikcs a fault during the UEFA Champions League quarter final first leg football match Atletico de Madrid vs Real Madrid CF at the Vicente Calderon stadium in Madrid on April 14, 2015. AFP PHOTO / JAVIER SORIANO

AFP/Javier Soriano

Gareth Bale blessé à un mollet samedi contre Malaga (3-1), Karim Benzema victime d'une entorse d'un genou... Du trio offensif "BBC", décisif au printemps 2014 pour conquérir la dixième C1 du Real aux dépens de l'Atlético (4-1 a.p.), seul Cristiano Ronaldo devrait être pleinement opérationnel au stade Santiago-Bernabeu. Mais le Portugais, auteur de 50 buts cette saison, suffira-t-il pour percer la carapace des Colchoneros, meilleure défense du tournoi (4 buts encaissés)?

D'autant que le Real n'a pas beaucoup d'options pour l'épauler en pointe, le Mexicain "Chicharito" Hernandez et le jeune Espagnol Jesé manquant de rythme et de confiance. Dans ces conditions, difficile de dire si le champion d'Europe en titre sera capable de décrocher sa cinquième demi-finale de C1 consécutive face à un adversaire devenu sa bête noire: l'"Atleti" n'a perdu aucun des sept derbies disputés cette saison (quatre victoires, trois nuls), n'encaissant que quatre buts. Seule éclaircie pour le Real, le Colombien James Rodriguez affiche une forme éclatante depuis son retour de blessure début avril: deux buts et deux passes décisives en quatre matches.

Modric difficile à remplacer

C'est peut-être la pire des nouvelles pour le Real Madrid: son régulateur Luka Modric est à nouveau sur le flanc, touché à un genou pour plusieurs semaines. Avec l'infatigable croate dans l'entrejeu, la "Maison blanche" avait tout balayé sur son passage à l'automne (22 succès consécutifs). Sans lui pendant quatre mois cet hiver, l'équipe merengue est souvent apparue coupée en deux, peinant à contrôler le ballon. Puis le retour de blessure de Modric, fin mars, a coïncidé avec une nette embellie au Real.

«La présence de Modric leur donne une agressivité différente», résumait l'entraîneur de l'Atlético, Diego Simeone, avant le match aller. Et son homologue au Real, Carlo Ancelotti, n'a cessé de vanter les qualités techniques et de perforation du Croate. Du coup, il sera difficile de le remplacer. Le technicien italien pourrait miser sur un milieu à quatre au lieu de son habituel 4-3-3, avec un joueur plus défensif aligné aux côtés de Toni Kroos. Mais pour Asier Illarramendi, Sami Khedira ou Lucas Silva, sous-utilisés ces derniers mois, être choisi pour ce match couperet ne serait pas un cadeau.

(L'essentiel/AFP)

Quarts de finale, matches retours

Mardi

Barcelone - PSG: 2-0 (3-1)

Bayern Munich - Porto: 6-1 (1-3)

Mercredi

Real Madrid - Atletico (0-0)

Monaco - Juventus (0-1)

Ton opinion