Publié

LuxembourgLe rebond du Covid gagne les résidents plus âgés

LUXEMBOURG - Si les jeunes sont toujours les plus contaminés au Luxembourg, ils transmettent davantage le Covid-19 à leurs parents et grands-parents.

Le fait que davantage de personnes plus âgées soient contaminées risque de faire croître le nombre d'hospitalisations.

Le fait que davantage de personnes plus âgées soient contaminées risque de faire croître le nombre d'hospitalisations.

Editpress

Depuis le début du mois de juillet, le Luxembourg connaît un rebond de l'épidémie de Covid-19, consécutif à la propagation du variant Delta. Si cette hausse rapide concernait quasi exclusivement les jeunes, l'évolution des contaminations semble plus contrastée. Illustration dans la dernière rétrospective du ministère de la Santé qui nous apprend mercredi que les 60-74 ans sont la catégorie d'âge ayant connu la plus grande augmentation du taux d'incidence (+47%).

Ce dernier a progressé dans toutes les tranches d'âges, excepté les 15-29 ans et les 30-44 ans, qui connaissaient déjà un taux d'incidence élevé. Même les 75 ans et plus, beaucoup plus à risque, sont concernés (+16%). En clair, les jeunes représentent toujours la grande majorité des nouvelles contaminations (74% au total), mais ils transmettent davantage le virus à leurs parents et grands-parents. Et ce malgré le fait que cette catégorie de la population est beaucoup plus vaccinée.

Le risque d'une nouvelle vague hospitalière

Le cercle familial demeure comme à l'accoutumée la première source d'infection identifiée (25,2%), devant les loisirs (16,7%), l'école (8,6%) et les voyages à l'étranger (8,2%). À noter que 35,3% des nouveaux contaminés ne peuvent établir clairement à quel endroit ils ont contracté le virus.

Reste que cette nouvelle donne doit susciter une vigilance accrue. Le fait que davantage de personnes plus âgées soient contaminées risque de faire croître le nombre d'hospitalisations. D'autant plus que la moitié de la population du Luxembourg n'est pas encore complètement vaccinée. Rappelons qu'un schéma vaccinal complet protège dans la majorité des cas des formes graves. Mais la contagiosité plus élevée du variant Delta risque de provoquer une nouvelle vague touchant d'abord les personnes non vaccinées.

(Thomas Holzer/L'essentiel)

Ton opinion