Rhume: Le réchauffement climatique rend les pollens de plus en plus agressifs
Publié

RhumeLe réchauffement climatique rend les pollens de plus en plus agressifs

Le nombre de personnes souffrant de rhume des foins pourrait augmenter à l’avenir si le réchauffement climatique progresse.

50% de la population pourrait devenir allergique aux pollens en 2050.

50% de la population pourrait devenir allergique aux pollens en 2050.

AFP

Nombreuses sont les personnes allergiques au pollen. Et le nombre de personnes touchées par ce mal pourrait augmenter au fil des ans. «L’OMS estime que si rien n'est fait pour enrayer le réchauffement climatique, 50% de la population sera allergique en 2050», rappelle Jocelyne Just, pédiatre allergologue et pneumologue à l'hôpital Trousseau à Paris dans une interview accordée à Franceinfo, le 12 mai.

L’allergologue ne manque pas de souligner que «les pollens deviennent de plus en plus agressifs du fait du réchauffement climatique». Elle précise que «la hausse des températures entraîne une production de pollens plus importante des végétaux». De plus, «les pics de pollens sont plus intenses» et «la période pollinique est plus longue». Egalement interrogée par Franceinfo, l'allergologue Dina Kabirova rappelle que «si la saison allergique dure plus longtemps, les effets sur les patients seront plus graves. Plus une allergie dure, plus elle abîme».

Ajouter à cela la pollution et la situation empire. «La mixture pollens et pollution rend les pollens plus allergisants», souligne Jocelyne Just. Le dioxyde de carbone (CO2), gaz à effet de serre, a un impact considérable sur les végétaux qui produisent davantage de pollens. Au final, «de plus en plus personnes y sont allergiques».

Saison des pollens de plus en plus longue au fil des ans

Au mois de mars dernier, une étude publiée dans la revue «Nature Communications» indiquait que la saison des pollens «pourrait apparaître avec 10 à 40 jours d'avance et s'achever jusqu'à 19 jours plus tard que la normale», relève Franceinfo. L’étude alertait sur le fait que d'ici 2100, «la saison des pollens pourrait être deux fois plus longue qu'aujourd'hui et la quantité de pollen produite durant cette saison de floraison pourrait augmenter de 40%».

Comment atténuer la gêne?

Il est tout d'abord conseillé de se tenir bien informé des prévisions, puis suivre certaines recommandations: 

- éviter d'étendre son linge à l'extérieur puisque les pollens risquent de se coller aux tissus mouillés

- porter des lunettes de soleil peut «empêcher le contact direct d'une partie du pollen avec les yeux et protéger contre l'irritation de la muqueuse oculaire»

- si la concentration de pollen est élevée, les météorologistes déconseillent de pratiquer des sports de plein air afin d’éviter d’inhaler de pollen. Ou alors, les pratiquer le matin ou les jours de pluie

- éviter de tondre son jardin puisque la tonte provoque la libération de minuscules particules d'aérosol des tiges qui sont des substances allergènes semblables au pollen

- l’utilisation d’aspirateurs ou de purificateurs d'air équipés de filtres HEPA s’avère efficace, tout comme la pose de filets de protection aux fenêtres

- il faut également avoir à l’esprit que «dans les pièces fermées, la concentration de pollen est réduite à 1% en l'espace de 10 minutes après la fermeture des fenêtres». Il faudrait aussi éviter de soulever le pollen déposé au sol en faisant marcher un ventilateur

- ne pas hésiter à s’informer sur la présence de pollen dans les régions où vous passerez vos vacances. 

(kaa)

Ton opinion

1 commentaire