Football – Le record de précocité du «Messi mexicain»
Publié

FootballLe record de précocité du «Messi mexicain»

À 15 ans et 219 jours, le joueur de Majorque, Luka Romero, est devenu le plus jeune joueur de l'histoire à faire ses débuts en Liga.

Luka Romero a disputé une dizaine de minutes en fin de match, face au Real Madrid.

Luka Romero a disputé une dizaine de minutes en fin de match, face au Real Madrid.

KEYSTONE

Le jeune milieu offensif ou ailier de Majorque, Luka Romero, surnommé le «Messi mexicain», a établi un nouveau record de précocité ce mercredi, en devenant le plus jeune joueur de l'histoire à faire ses débuts en Liga à 15 ans sept mois et six jours.

Des débuts inoubliables: face à l'illustre Real Madrid, Romero est entré en jeu mardi soir à la 84e minute à la place d'Iddrisu Baba lors du déplacement à huis clos de Majorque au petit stade Di Stéfano lors de la 31e journée de Liga, la quatrième après la pandémie de coronavirus. Majorque a fini par s'incliner 2-0 face au nouveau leader, et Romero n'a presque pas touché le ballon, mais a disputé une dizaine de minutes en fin de match.

«On le voit arriver depuis qu'il a 12 ans»

À 15 ans et 219 jours, Romero bat ainsi le précédent record que détenait Francisco Bao Rodriguez «Sanson» depuis plus de 80 ans, lui qui avait fait ses premiers pas en Liga avec le Celta Vigo le 31 décembre 1939 à 15 ans et 255 jours lors d'une victoire 4-1 chez le Séville FC.

«Il est gaucher, rapide, malin, espiègle, compétitif... C'est le prototype du n°10 argentin. On le voit arriver depuis qu'il a 12 ans, mais on n'a pas voulu le faire monter trop vite, parce qu'il faut prendre soin de lui», a déclaré l'entraîneur-assistant de Majorque, Dani Pendin, dans un entretien avec le quotidien sportif espagnol As, la semaine dernière.

«On le voyait jouer, il faisait des choses incroyables dans sa catégorie d'âge, mais physiquement il n'avait pas tout à fait fini sa croissance et cela pouvait lui apporter des problèmes s'il venait à rencontrer des joueurs de première division» trop tôt, a ajouté Pendin. «Aujourd'hui, quand on voit ses pieds, son corps, on voit qu'il commence à être formé. Et le fait que son père ait été footballeur l'aide aussi beaucoup», a conclu le technicien.

Triple nationalité

Né le 18 novembre 2004 à Durango au Mexique, Luka Romero dispose de la triple nationalité mexicaine, argentine, et espagnole: la première grâce à la carrière de son père, professionnel au Mexique; la deuxième grâce à la nationalité de ses parents; et la troisième car il est arrivé en Espagne très jeune, en 2007. Il a joué un match avec la sélection U17 d'Argentine, avec qui il devait disputer un tournoi en France, qui a été suspendu par la pandémie.

Romero a débuté le football à Sant Jordi, près d'Ibiza dans les îles Baléares, où l'a repéré le club de Majorque, qu'il a rejoint en 2015, à l'âge de 10 ans.

(L'essentiel)

Ton opinion