Justice au Luxembourg – Le recours contre l’usine d’asphalte a été rejeté
Publié

Justice au LuxembourgLe recours contre l’usine d’asphalte a été rejeté

LUXEMBOURG – Le tribunal administratif de Luxembourg a débouté les trois communes opposées à l’installation d’une usine d’asphalte sur la zone d’activité communale «Um Monkeler».

Pour le tribunal administratif de Luxembourg, l'usine de production d'asphalte projetée est conforme à la législation.

Pour le tribunal administratif de Luxembourg, l'usine de production d'asphalte projetée est conforme à la législation.

Editpress

Le différend juridique portant sur l’usine d’asphalte située sur la zone d'activités communale «Um Monkeler», entre Esch-sur-Alzette et Schifflange, semble bel et bien terminé. Le tribunal administratif de Luxembourg a rejeté les appels des communes d’Esch-sur-Alzette, Schifflange et Mondercange, toutes trois opposées à la mise en service de cette usine.

En février 2014, Camille Gira, secrétaire d’État au Développement durable et aux Infrastructures (Déi Gréng) avait accordé une licence d’exploitation à l’usine car selon le gouvernement, «l’exploitant avait respecté toutes les exigences en vigueur». Les trois communes redoutaient un surcroît de pollution, des nuisances sonores et olfactives ainsi qu’une perturbation du trafic routier.

«Nous allons étudier les voies de recours»

Les nombreuses réclamations et pétitions contre le projet ont toutes été analysées par l’Administration de l’environnement. Elles ont conduit à des modifications substantielles du projet initial, notamment en matière d’émissions sonores et olfactives, ainsi que pour les risques de poussières. Par ailleurs, des mesures et actions ont été prises par le Ministère du Développement durable et des Infrastructures pour améliorer la situation environnementale générale de la zone d’activités concernée.

La décision du tribunal administratif risque toutefois de ne pas décourager les opposants au projet. «Nous allons étudier avec nos avocats toutes les voies de recours en notre possession» a réagi Roland Schreiner, bourgmestre de Schifflange, contacté par L’essentiel.

(pp et jw/L'essentiel)

Ton opinion