Massacre en Syrie – Le régime nie l'usage d'armes lourdes

Publié

Massacre en SyrieLe régime nie l'usage d'armes lourdes

Dimanche, le régime de Bachar al-Assad a démenti avoir fait usage d'artillerie et de chars à Tremsa, où plus de 150 personnes ont été tuées jeudi.

Selon les observateurs de l'ONU, le massacre de Treimsa jeudi visait des maisons de déserteurs et de militants de l'opposition

Selon les observateurs de l'ONU, le massacre de Treimsa jeudi visait des maisons de déserteurs et de militants de l'opposition

Keystone

Porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Djihad Makdissi a déclaré que les forces de sécurité avaient tué 37 combattants et deux civils à Tremsa, utilisée, selon le régime, comme base arrière par les insurgés. L'opposition a fait état du massacre de 100 à plus de 200 personnes dans cette localité du centre du pays. «Les forces gouvernementales n'ont pas utilisé d'avions, ni d'hélicoptères, ni de chars ni de pièces d'artillerie. L'arme la plus lourde utilisée a été le (lance-roquette) RPG», a-t-il dit au cours d'une conférence de presse à Damas.

«Nous avons reçu hier une lettre de M. Kofi Annan adressée au ministre des Affaires étrangères Walid al Moualem. Le moins que l'on puisse dire au sujet de cette lettre portant sur ce qui s'est passé à Tremsa est qu'elle ne s'appuie pas sur les faits. De la manière la plus diplomatique possible, nous disons que cette lettre a été rédigée de manière très précipitée.»

(L'essentiel Online/ats)

Ton opinion