Essai auto – Le Renault Captur monte en gamme

Publié

Essai autoLe Renault Captur monte en gamme

Le leader des SUV urbains (1,5 million d'unités vendues) se réinvente en transformant son design extérieur et en révolutionnant son habitacle.

À l'intérieur, tout change avec une planche de bord reprise de la Clio V et une nette augmentation de la qualité perçue.

À l'intérieur, tout change avec une planche de bord reprise de la Clio V et une nette augmentation de la qualité perçue.

À sa sortie en 2013, il n'avait qu'un concurrent. Aujourd'hui, le Captur doit faire face à une vingtaine d'autres SUV urbains. Raison pour laquelle Renault l'a complètement métamorphosé. Après la Clio V, le Captur II, allongé de 11 cm, rentre ainsi dans la nouvelle gamme du constructeur français. Lignes modernisées, grosses roues de 690 mm de diamètre, garde au sol rehaussée de 4 mm, projecteurs 100% LED, nouvelle signature lumineuse en forme de C, feux arrière amincis, il n'a plus rien à voir avec la première génération. La qualité des matériaux utilisés et des assemblages marque ainsi une montée en gamme qui impressionne.

Dans sa version essence de 130 ch, motorisation intermédiaire entre les TCe 100 et 155 ch, il offre une mécanique qui a du couple (240 Nm). Elle se montre douce à l'utilisation et peu gourmande. La gamme diesel propose des moteurs de 95 et 115 ch. Mais c'est côté châssis que le Captur II progresse. Moins pataud, il n'en est donc que plus dynamique.

À l'intérieur, tout change avec une planche de bord reprise de la Clio V et une nette augmentation de la qualité perçue: plastiques moussés de très bel effet et écran central de 9,3 pouces en option sur cette finition Intens (7 pouces en série). Comme sur la Clio V, l'équipement de sécurité fait un bond en avant avec les dernières aides à la conduite. À l'arrière, la banquette est toujours coulissante et l'habitabilité progresse. Avec plus de 500 litres pour le coffre, ce chiffre est annoncé comme le meilleur de la catégorie.

S'il a fait une révolution étonnante et réussie, ce Captur II attend désormais pour 2020 de devenir le premier modèle hybride rechargeable de Renault. Baptisé E-Tech plug-in, il développera 160 ch, en associant un 1.6 atmosphérique à un moteur électrique. Grâce à sa batterie de 9,8 kWh, il pourra parcourir 45 km en mode 100 % électrique et grimper à 135 km/h sans réveiller son moteur thermique. On a hâte de pouvoir l'essayer…

(De notre envoyé spécial à Athènes, Denis Berche/L'essentiel)

Les Plus...

Sa présentation très soignée

Son habitacle vraiment réussi

Son coffre plus accueillant

Sa cotation technologique enrichie

Sa dotation technologique enrichie

... et les moins

Sa visibilité périphérique moyenne

Sa modularité sans génie

FICHE TECHNIQUE

Modèle: Renault Captur II 1.3 TCe Intens

Moteur: quatre cylindres en ligne turbo injection essence de 1 333 cm3

Puissance: 130 chevaux à 5 000 tr/mn

Couple: 240 Nm à 1 600 tr/mn

Boîte: auto 7 rapports

0 à 100 km/h: 9,6 s

Vitesse maxi.: 193 km/h

Dimensions: 4,23 m de long, 1,80 m de large, 1,58 m de haut

Empattement: 2,64 m

Volume coffre: mini 536 litres; maxi 1 334 litres

Poids: 1 334 kg

Émissions de CO2: 124 g/km

Conso.: mixte 5,5 l aux 100 km

Prix du modèle essayé: 24 439 euros

Ton opinion