Sports luxembourgeois – Le rugby monte en flèche, le cyclisme ne grimpe pas
Publié

Sports luxembourgeoisLe rugby monte en flèche, le cyclisme ne grimpe pas

Entre 2000 et 2013, le nombre de licenciés en football ou en rugby a explosé au Luxembourg mais il a stagné en cyclisme.

En 2000, le rugby ne comptait, au Luxembourg, que 381 licenciés. Ce chiffre a beaucoup progressé et approche le millier aujourd'hui.

En 2000, le rugby ne comptait, au Luxembourg, que 381 licenciés. Ce chiffre a beaucoup progressé et approche le millier aujourd'hui.

Le ministère des Sports a publié son rapport d'activité 2013, qui recense le nombre de licenciés des différentes disciplines au Grand-Duché. Loisirs, compétition et encadrement confondus, 129 300 licences sportives étaient recensées l'an passé.

Comparé aux chiffres de 2000, le top 5 reste inchangé (football, tennis, gymnastique, basket-ball, tennis de table). Pourtant, le football (25 391 licenciés en 2000, 36 260 en 2013) ou le tennis (17 707, dont 11 000 en loisirs contre 14 629 en 2000) ont creusé l'écart avec la gym qui a perdu environ 500 licenciés (7 035 à ce jour). Le basket et le tennis de table restent, quant à eux, plutôt stables.

Mais derrière ce top 5, les lignes bougent. Si les arts martiaux progressent de la 9e à la 6e place avec 4 153 licenciés (1 000 de plus qu'en 2000), les quilles (9e) en ont perdu presque autant. Le golf, 7e, compte lui plus de licenciés que l'athlétisme ou le handball. Parti de loin, le rugby, de plus en plus présent dans les écoles, a multiplié par deux et demi en treize ans son nombre de licenciés (de 381 à 941).

Le cyclisme peine, lui, à tirer bénéfice de l'exposition des coureurs pros grand-ducaux. Il reste, hors encadrement, sous les 2 000 licenciés, dont 500 en compétition (150 de plus qu'en 2000). «La qualité est là mais il manque la quantité», admet la Fédération du sport cycliste luxembourgeois qui compte aussi sur le VTT pour accroître ses licences.

Nicolas Martin

Ton opinion