Grande Région – Le Salon à l'envers ouvre des horizons
Publié

Grande RégionLe Salon à l'envers ouvre des horizons

THIONVILLE - Jeudi, le 15e
Salon à l'envers accueillera patrons
et commerciaux de
la Grande Région.

Le Salon à l'envers sera présidé par Anne Pedron-Flesch, et ouvrira ses stands à des femmes écrivains.

Le Salon à l'envers sera présidé par Anne Pedron-Flesch, et ouvrira ses stands à des femmes écrivains.

«L'essentiel: Et revoilà encore le Salon à l'envers…

Jean-Pierre George (commissaire du Salon): Oui, et quand je vois la progression des inscriptions, il faut croire que cette manifestation est utile. 30% de personnes en plus souhaitent venir par rapport à l'an dernier (soit 1300 inscrits), cela démontre que donneurs d'ordres et fournisseurs de produits ou de savoir-faire savent qu'au Salon, ils échangeront vraiment, se découvriront et passeront des contrats.

En cette période, l'optimisme est-il au rendez-vous?

C'est la force du Salon que de motiver ses participants. En leur disant, par exemple, que l'édition 2009 s'est soldée par 24 000 contacts d'affaires reconnus par les sociétés.

Le Salon apporte aussi une dimension Grande Région non négligeable...

On compte 20% de participants non français, ce qui ouvre un bel horizon sur les marchés possibles de la Grande Région. Mais la venue du ministre du Commerce extérieur du Maroc pourrait aussi être porteuse d'opportunités. Sans oublier ce clin d'œil au Grand-Duché qu'apportera la présidente d'honneur Anne Pedron-Flesch. Elle dirige un laboratoire d'analyses biologiques en Moselle, et a la double nationalité franco-luxembourgeoise.

Recueilli par Patrick Jacquemot

Ton opinion