Emploi au Luxembourg – Le secteur de la recherche en plein développement
Publié

Emploi au LuxembourgLe secteur de la recherche en plein développement

LUXEMBOURG - Les opportunités d'emploi devraient se multiplier pour les chercheurs.

Selon les derniers chiffres, le pays compte 2 636 chercheurs.

Selon les derniers chiffres, le pays compte 2 636 chercheurs.

Editpress

Selon les derniers chiffres disponibles, le Luxembourg compte en tout 2 636 chercheurs. 1 176, soit plus de 44% d’entre eux, travaillent dans le secteur public, principalement à l’Université du Luxembourg et dans les centres de recherche publics. Le reste est employé dans le privé. «Une poignée de grandes entreprises concentrent la majorité des chercheurs dans le secteur privé. Goodyear en emploie déjà près d’un tiers», précise Josiane Entringer, chargée de mission au ministère de l’Enseignement supérieur.

Avec les incertitudes en matière d’emploi dans le secteur financier, le Grand-Duché cherche à diversifier ses activités, notamment en promouvant la recherche. Aucun objectif chiffré n’a cependant été fixé en termes d'emploi, ce qui n’empêche pas le ministère de l’Économie de parier sur des initiatives concrètes. «Nous avons décidé, l’année dernière, d’investir 100 millions d’euros d’aides sur les trois prochaines années pour des entreprises menant des projets de recherche. Elles tablent sur la création de 1 300 emplois», explique Mario Grotz, conseiller de gouvernement 1re classe.

Une aubaine pour les jeunes chercheurs du pays? Oui, mais à l’heure actuelle, les opportunités demeurent encore inégales selon le secteur. «Dans l’ingénierie, l’informatique ou encore la finance, les entreprises sont prêtes à employer. En revanche, dans les sciences humaines, mieux vaut envisager la mobilité. Mais la situation s’améliore. Il y a dix ans, presque tout le monde partait», explique Christophe Trefois, président de LuxDoc, une association qui regroupe les jeunes chercheurs.

Thomas Holzer

Ton opinion