Les prix vont gonfler – «Le secteur du logement va droit dans le mur»

Publié

Les prix vont gonfler«Le secteur du logement va droit dans le mur»

LUXEMBOURG - Les retards dans l'application de la réforme de 2004 seraient un danger pour le marché immobilier.

L'essentiel: La réforme de 2004 semble toujours poser problème. Pourquoi?

Jean-Paul Scheuren (président de la Chambre immobilière): Cette réforme change les procédures les plus importantes en matière d'autorisation de bâtir, les plans d'aménagement général (PAG) et les plans d'aménagement particulier (PAP). Les communes devaient changer leurs PAG avant 2005. Aujourd'hui, ce n'est toujours pas fait pour bon nombre d'entre elles. Certaines ont déjà écrit au ministère pour demander un délai supplémentaire alors que nous sommes déjà dans la troisième prolongation.

Quelles peuvent-être les conséquences de ces retards?

Le résultat, c'est que le secteur du logement va droit dans le mur. Ce n'est pas réjouissant, ni pour les professionnels ni pour les futurs clients. Les lotissements dont nous allons avoir besoin ne seront pas construits, faute de PAG valables et les prix vont gonfler de manière artificielle, comme au début des années 2000. Il faut pouvoir construire plus de logements pour répondre à la demande!

Que faire pour y remédier?

Au bout de neuf ans, il faudrait commencer à vraiment se demander si la loi n'est pas trop compliquée! Il faut revoir les fondements de ce texte.

De quelle manière?

Il faut réfléchir bien plus globalement. On peut imaginer le PAG comme un instrument national. On laisserait ensuite plus de liberté pour les communes. Pour l'instant, on est coincé parce qu'on ne débloque pas cette loi.

Recueilli par Jérôme Wiss

Ton opinion