Au Potaschberg: Malgré l’interdiction, le service de radiologie avec IRM va ouvrir

Publié

Au PotaschbergMalgré l’interdiction, le service de radiologie avec IRM va ouvrir

GREVENMACHER – Le service de radiologie va ouvrir, au Potaschberg, malgré l'interdiction de mise en service de l'IRM du ministère de la Santé.

par
Marion Mellinger


Le service de radiologie du centre médical Potaschbierg (CMP) à Grevenmacher, qui devait déjà accueillir ses premiers patients le 1er avril, ouvre finalement ses portes ce mercredi. Y seront réalisés aussi bien des radiographies que de scanners et des IRM.

Contacté par L’essentiel, le bourgmestre de la commune, Léon Gloden, confirme l’ouverture, malgré l’interdiction de mise en service de l'IRM prononcé par la ministre de la Santé. «Le refus est illégal. La ministre évoque la loi de 2018, mais elle ne concerne que les hôpitaux», indique-t-il, et non les appareils qui sont installés dans des cabinets privés comme c'est le cas au CMP. Sur son site Internet, le CMP précise que «les autorisations nécessaires ont été obtenues».

Actuellement, il n'existe pas de système de facturation pour les examens radiologiques effectués dans un cabinet privé. Il faudra payer les consultations et examens à ses frais. Pour «laisser le temps aux ministères de la Santé et de la Sécurité sociale de présenter une solution à court terme, nous avons décidé, pour un certain laps de temps, de ne facturer que les prestations pouvant être retrouvées dans la nomenclature médicale en vigueur et donc théoriquement prises en charge par la CNS», est-il précisé dans un communiqué.

Ton opinion

18 commentaires