Expositions – Le skate et le metal à l'honneur à Luxembourg

Publié

ExpositionsLe skate et le metal à l'honneur à Luxembourg

LUXEMBOURG - Une exposition sur le metal, une autre sur le skate. Ces cultures dites «underground» s'ouvrent au grand public pour se laisser découvrir au-delà des clichés. Suivez le guide...

«God Listen to Slayer» (Dieu écoute du Slayer). Tel est le panneau qui trône actuellement sur le Casino d'art contemporain à Luxembourg-Ville. Non, ce ne sont pas des metalleux fans du fameux groupe de metal américain qui ont escaladé le bâtiment pour s'en donner à cœur joie, c'est le Casino qui l'a installé. Car depuis le 15 juin, il accueille l'exposition «Altars of Madness», sur les relations entre l'art et le metal.

À quelques encablures de là, au Carré Rotondes, c'est le skate qui est à l'honneur. «Wheelcome On Board», qui se terminera ce jeudi, veut «mettre en valeur le côté artistique du skate». Le metal, le skate: deux cultures «underground» qui vont tenter de s'ouvrir au grand public. Les deux commissaires de ces expositions se confient à L'essentiel Online.

«Pas qu'une musique violente et inécoutable»

C'est Lowic Villa, 35 ans, skateur depuis qu'il en a 10, et Samuel Levy, un ami fan de streetart, qui sont à l'origine de l'expo sur le skate. Leur but? «Ouvrir les portes au grand public, car généralement c'est un monde assez fermé. Et surtout on voulait montrer le côté artistique de ce sport. Le skate c'est toute une culture: vestimentaire, musicale, vidéo...», confie Lowic Villa.

Du côté du Casino, la volonté et le constat sont les mêmes. «Le metal c'est toute une culture. Il y a tout un univers sociologique et esthétique qui gravite autour de cette musique. Cette expo est là pour aller au-delà des clichés. Ce n'est pas qu'une musique violente et inécoutable, comme certains le pensent», explique Nadine Clemens, porte-parole du Casino.

Underground ou pas?

Au Carré Rotondes, une quarantaine d'artistes du Luxembourg et de la Grande région exposent leurs œuvres durant cette expo. «Il y a deux volets: une approche artistique et graphique et une partie vraiment skate avec un historique», détaille Samuel Levy. Au Casino, l'expo se penche sur trois genres de metal: le grindcore, le death-metal et le black-metal. Au programme: des projections, des photos, des peintures...

Quand on a une expo dédiée, est-on encore «underground»? «Tout ce qui n'est pas grand public est underground. Et le metal ne l'est pas, il faut avoir envie de s'y intéresser», assène Nadine Clemens. Pour Lowic Villa, «si t'as pas envie de t'y intéresser, le skate c'est dur, donc pour moi c'est underground».

(Fatima Rougi/L'essentiel Online)

Infos pratiques:

- «Wheelcome On Board», depuis le 13 juin et jusqu'au 20 juin au CarréRotondes

(1, rue de l’Aciérie, à Luxembourg). Entrée gratuite.

- «Altars of Madness», depuis le 18 mai et jusqu'au 15 septembre au Casino d'art contemporain (41, rue Notre-Dame à Luxembourg). Entrée: 4 euros (3 euros tarif jeunes).

Ton opinion