Fuite de données – Le SNCB Gate devant la justice?
Publié

Fuite de donnéesLe SNCB Gate devant la justice?

Après son entretien avec la SNCB, vendredi dernier, la commission belge de protection de la vie privée a conclu que la fuite de données constituait une infraction à la loi.

Après un entretien avec la Société nationale belge des chemins de fer (SNCB), la commission de protection de la vie privée a décidé de transmettre l’affaire à la justice.

Après un entretien avec la Société nationale belge des chemins de fer (SNCB), la commission de protection de la vie privée a décidé de transmettre l’affaire à la justice.

L'essentiel

Après un entretien avec la Société nationale belge des chemins de fer (SNCB) vendredi dernier, la Commission belge de protection de la vie privée a décidé de transmettre l’affaire à la justice. Même si l’erreur humaine a été reconnue et que la SNCB a décidé de ne pas sanctionner le responsable, la fuite de données de 700 000 personnes dont plus de 3 000 Luxembourgeois représente une infraction de la loi sur le respect de la vie privée.

Si le procureur du roi décide que l’affaire doit être jugée, la SNCB pourrait écoper d’une amende. De plus, comme le précise le site Le Vif, «les personnes concernées pourraient éventuellement déposer plainte auprès du tribunal, mais elles devraient dans ce cas pouvoir faire la preuve des dommages réels subis pour avoir une chance d’obtenir réparation».

Le fichier regroupe les noms, adresses mail et identifiants de connexion de milliers de personnes. Parmi eux, des hauts fonctionnaires du Grand-Duché ou encore des membres de la famille grand-ducale. Ces informations confidentielles étaient disponibles depuis le mois de mai, mais c’est seulement en décembre que la SNCB s’est rendu compte de l'erreur.

(NS/L'essentiel Online)

Ton opinion