«Canal+» – Le soutien aux «Guignols» s'organise

Publié

«Canal+»Le soutien aux «Guignols» s'organise

La fin de l'émission satirique, qui doit être annoncée le 3 juillet, provoque la colère des téléspectateurs et de plusieurs personnalités.

Depuis le 30 juin 2015, la rumeur se fait de plus en plus insistante. Vincent Bolloré, le patron de Vivendi et donc nouveau propriétaire de Canal+, veut mettre les «Guignols» à la retraite. Il devrait annoncer la nouvelle aux actionnaires, vendredi. Passé le choc, les fans de l'émission crient leur colère sur le Net.

Depuis mercredi, la fronde s'organise et le hashtag #TouchePasAuxGuignols fait partie des sujets les plus discutés sur Twitter. Outre des anonymes, plusieurs personnalités publiques ont montré leur soutien aux marionnettes de la chaîne cryptée, à l'instar de Jean-Luc Mélenchon, Valérie Damidot, ou encore Michaël Youn (voir le diaporama ci-dessus).

Une pétition en ligne a été créée et une page Facebook «Pour que les Guignols ne soient pas supprimés» a été ouverte. Vincent Bolloré, qui n'a jamais caché ne pas apprécier les émissions satiriques de la chaîne, pourrait lancer une crise interne comme celle qui a touché la chaîne en 2002 (voir ci-dessous), lorsque Pierre Lescure et Alain de Greef, garants historiques de «l'esprit Canal» avaient été débarqués par le patron de Vivendi, Jean-Marie Messier. Depuis, les Guignols restent l'un des emblèmes de la chaîne et de cet esprit.

(JV/L'essentiel/jfa)

Ton opinion