Récompenses aux Etats-Unis – Le streaming comptera pour les disques d'or

Publié

Récompenses aux États-UnisLe streaming comptera pour les disques d'or

L'écoute et le visionnage en ligne seront désormais comptabilisés dans le total des ventes d'un album aux États-Unis pour attribuer un disque d'or ou de platine.

Un disque d'or d'Eddy Mitchel est mis en vente, le 12 juillet 2005 � la maison d'ench�res Christie's � Paris, lors de la vente d'une importante collection d'affiches de cin�ma am�ricain des ann�es cinquante, ainsi que des souvenirs et des objets personnels du chanteur fran�ais d'Eddy Mitchell.   AFP PHOTO JEAN-PIERRE MULLER / AFP / JEAN-PIERRE MULLER

Un disque d'or d'Eddy Mitchel est mis en vente, le 12 juillet 2005 � la maison d'ench�res Christie's � Paris, lors de la vente d'une importante collection d'affiches de cin�ma am�ricain des ann�es cinquante, ainsi que des souvenirs et des objets personnels du chanteur fran�ais d'Eddy Mitchell. AFP PHOTO JEAN-PIERRE MULLER / AFP / JEAN-PIERRE MULLER

AFP/Jean-pierre Muller

Jusqu'ici, un album ne pouvait devenir disque d'or que si ses ventes physiques et en téléchargement légal atteignaient 500 000 exemplaires, le seuil étant fixé à un million pour un disque de platine. Désormais, l'instance de représentation de l'industrie musicale (la RIAA) ajoutera une vente au total pour chaque 1 500 écoutes en ligne ou visionnages sur internet de la vidéo d'un titre de l'album considéré, selon un communiqué publié lundi.

«Nous savons que l'écoute musicale, pour les titres seuls ou les albums, explose, mais cette tendance ne se traduisait pas dans notre certification des albums» en tant que disque d'or ou de platine, a expliqué le PDG de la Recording Industry Association of America (RIAA), Cary Sherman, cité dans le communiqué. «Inclure l'écoute en ligne est logiquement la prochaine étape dans l'évolution continue des certifications or et platine», a-t-il ajouté.

Kendrick Lamar en profite

La RIAA avait déjà intégré depuis 2013 l'écoute en ligne pour la certification d'un titre, mais pas d'un album. L'institut Nielsen, qui comptabilise les ventes pour établir le classement hebdomadaire de référence Billboard, prend en compte le «streaming» depuis 2014. La décision de la RIAA a immédiatement bénéficié à 17 albums, qui ont reçu une certification or ou platine.

Parmi eux figure notamment l'album «Thriller» de Michael Jackson. Déjà consacré trente fois disque de platine aux États-Unis en décembre sans comptabiliser les écoutes en ligne, l'album est passé à 32 grâce au nouveau mode de calcul. Ce coup de pouce a encore renforcé le statut de «Thriller» en tant qu'album le plus vendu de tous les temps.

Nommé onze fois pour la prochaine cérémonie des Grammy Awards, les plus prestigieux trophées de la musique aux États-Unis, le rappeur Kendrick Lamar a vu son album «To Pimp a Butterfly» entrer lundi dans le cercle des disques de platine.

(L'essentiel/AFP)

Ton opinion