Tradition de Remich – Le Stréimännchen brûlé sous une pluie battante
Publié

Tradition de RemichLe Stréimännchen brûlé sous une pluie battante

REMICH – Tradition respectée en ce mercredi des Cendres sur les bords de la Moselle. Malgré un bonhomme de paille capricieux, et humide, l’hiver a été chassé comme il se doit.

Impossible de savoir quand, à Remich, les habitants ont commencé à jeter un bonhomme de paille dans la Moselle, à l’occasion du mercredi des Cendres. Qu’importe tant que la tradition ancestrale du Stréimännchen perdure. Pour Michel, de l’équipe du Stréimännchen, c’est toujours un plaisir de voir les gens se déplacer en masse pour assister à cette cérémonie symbolique pour chasser l’hiver.

Et d’autant plus cette année alors que la pluie glacée aurait pu facilement doucher l’enthousiasme des plus fervents spectateurs. Mais encore une fois, les habitants de Remich étaient au rendez-vous. Tout comme les danseurs autour du Stréimännchen qui ont accompagné la pauvre poupée jusqu’à l’échafaud au milieu du pont traversant la Moselle. Le tout sur une marche funèbre jouée par les membres de l’Harmonie Concordia de Remich.

Certes le feu a connu quelques difficultés à l’allumage, mais le principal est bien là: le Stréimännchen a brûlé, il est tombé dans la Moselle et l’hiver (ou le carnaval, la tradition n’est pas très claire sur la question) a été chassé. «Demain, il fera beau normalement», plaisante Michel, en regagnant le centre de Remich.

(Patrick Théry/L'essentiel)

Ton opinion