Le sumo touché par la crise

Publié

Le sumo touché par la crise

Le numéro un du sumo, le Mongol Asashoryu, a réclamé une augmentation du salaire des lutteurs, pour la première fois depuis sept ans, en citant la crise mondiale du prix des carburants.

«Je veux une augmentation de salaire pour les lutteurs. Le prix des carburants et de beaucoup d’autres denrées augmente, mais notre paie reste la même», a dit Asashoryu lors d’une réunion avec d’autres lutteurs, selon le quotidien sportif «Nikkan Sports».

Le «yokozuna» (grand champion) Asashoryu, 27 ans, n’a jamais réussi, malgré son talent, à se faire aimer du public japonais et de l’establishment du sumo, en raison, dit-on, de son manque de raffinement qui détonne dans ce sport millénaire rythmé par des codes et des rites.

Le quotidien a souligné qu’il était rarissime que des lutteurs de sumo réclament eux-mêmes une augmentation de salaire.

Ton opinion