Au nord du Luxembourg – Le superordinateur alimenté par de l'énergie verte

Publié

Au nord du LuxembourgLe superordinateur alimenté par de l'énergie verte

BISSEN - Le supercalculateur Meluxina, implanté fin 2020 dans les locaux de LuxConnect, n'aura pas d'impact négatif sur l'environnement a indiqué, vendredi, Étienne Schneider.

Mario Grotz, Étienne Schneider, Khalif Rouhana et Roger Lampech ont présenté le projet de superordinateur.

Mario Grotz, Étienne Schneider, Khalif Rouhana et Roger Lampech ont présenté le projet de superordinateur.

L'essentiel

Comme annoncé vendredi dernier, un superordinateur, dénommé Meluxina (voir encadré), sera implanté d’ici la fin 2020 à Bissen, dans les locaux de la société LuxConnect. La nouvelle machine, qui sera déployée sur 160 m², consommera une énergie électrique d’1,5 mégawatt par heure. Au détriment de la consommation électrique des habitants de Bissen? «Non, il n’y aura pas d’impact négatif pour eux, a assuré ce vendredi, Étienne Schneider, vice-Premier ministre LSAP et ministre de l’Économie, lors de la présentation de la future machine. En effet, Meluxina sera alimenté exclusivement par de l’énergie verte issue en partie de Kilowatt, une centrale de cogénération alimentée par du bois de rebut».

Pour rappel, le futur superordinateur luxembourgeois, qui a nécessité un investissement de 30 millions d’euros environ (20 millions de la part de l’État et 10 millions de la part de l’UE), s’inscrit dans l’entreprise commune EuroHPC, dont le siège se situe au Grand-Duché. En juin 2019, suite à un appel à projets, EuroHPC a sélectionné huit sites en Europe qui vont héberger des supercalculateurs. «L’objectif de cette initiative est de permettre à l’UE de rattraper son retard par rapport aux États-Unis et à la Chine, explique Khalil Rouhana, représentant de la Commission européenne et vice-président de EuroHPC. Aujourd'hui, nous ne sommes ainsi qu’à 50% de leurs capacités de calcul».

Top 20 mondial

Le superordinateur luxembourgeois aura pour sa part une puissance de 10 pétaflops/seconde, ce qui correspond à 10 millions de milliards d'opérations de calcul par seconde. «Il se rangera dans le top 20 mondial», note Khalil Rouhana. Meluxina sera prioritairement axé sur les besoins des entreprises et des acteurs de l’économie luxembourgeoise, avec un accent particulier sur l’utilisation par les PME et les start-up, ainsi que sur des applications dans le cadre de la recherche, de la médecine personnalisée et de projets eHealth. Afin d’utiliser l’accès à l’utilisation de ses capacités, un centre de compétences spécifique sera notamment mis en place pour accompagner les entreprises ayant des capacités limitées dans ce domaine. «Les entreprises devront payer pour utiliser Meluxina, au contraire des universités et centres de recherche», précise Étienne Schneider.

Au sein de LuxConnect, 20 nouveaux emplois seront créés dans un premier temps, dans le cadre de l’implantation de Meluxina. À terme, le centre de compétences HPC comptera jusqu’à 50 employés.

Étienne Schneider au micro d'Olivier Loyens pour «L'essentiel Radio»:

(Olivier Loyens/L'essentiel)

Pourquoi le nom de «Meluxina»?

Le nom Meluxina «évoque la légende du comte Sigefroi et Mélusine, qui renvoie aux origines du Luxembourg et s’aligne visuellement sur la signature du pays: "Luxembourg, let’s make it happen"», explique le ministère de l’Économie.

Ton opinion