Proposition du CSV – Le télé-travail encouragé pour les mamans

Publié

Proposition du CSVLe télé-travail encouragé pour les mamans

LUXEMBOURG - À dix jours des législatives, les ministres CSV de la Famille et de l'Égalité des chances ont présenté, ce vendredi, leurs chantiers d'avenir. La famille occupe une grande place.

Pour assurer le bien-être des enfants, la qualité des crèches et des maisons relais doit être garantie, qu'il s'agisse d'établissements publics ou privés, selon le CSV.

Pour assurer le bien-être des enfants, la qualité des crèches et des maisons relais doit être garantie, qu'il s'agisse d'établissements publics ou privés, selon le CSV.

dr

Pour le CSV, l'encadrement des enfants doit être amélioré et la qualité des crèches et des maisons relais doit être garantie, qu'il s'agisse d'établissements publics ou privés, ont expliqué Marc Spautz et Françoise Hetto-Gaasch, ministres respectifs de la Famille et de l'Égalité des chances, lors de la présentation du programme électoral du CSV en la matière. Il faudrait par ailleurs renforcer la coopération entre les maisons relais et les écoles. Mais les jeunes parents devraient aussi être responsabilisés, ce qui pourrait se faire par des cours d'éducation obligatoires aux jeunes parents.

Un autre problème: les mères continuent à avoir beaucoup de difficultés à concilier vie familiale et professionnelle et les entreprises devraient se montrer plus flexibles à cet égard. L'une des pistes envisagées serait de permettre aux femmes de pouvoir travailler de chez elles.

Quid des aides familiales?

Pour soulager les parents, les grand-parents non retraités devraient avoir le droit de demander auprès de leurs patrons un congé sans solde de plusieurs semaines, voire mois, pour s'occuper de leurs petits-enfants.

Au niveau des aides financières que touchent les parents, le CSV préconise «des analyses d'efficiences avec la possibilité d'une adaptation des aides pour une plus grande sélectivité». Une phrase obscure qui laisse supposer qu'il y aurait plus de critères de sélection pour toucher les aides familiales qui pourraient davantage tenir compte du milieu socioéconomique de la famille.

(lb/th/ L'essentiel Online)

Ne pas voter CSV?

Après l’appel de l’OBGL aux salariés à ne pas voter le CSV qui voudrait manipuler l’index, Jean-Claude Juncker a réagi aux propos de Jean-Claude Reding, directeur de l’OGBL. L'OBGL devrait respecter ses membres et leur laisser le choix de vote.

Égalité hommes-femmes

La carrière de la femme ne devrait pas être pénalisée si elle s'occupe de ses enfants, selon Françoise Hetto-Gaasch. En clair, le CSV préconise le même nombre de femmes que d'hommes dans les entreprises et les classes dirigeantes et un éventuel quota dans certains secteurs. Un effort qui devait également se traduire en politique. Les partis politiques devraient s'assurer que plus de femmes représentent la population à la Chambre des députés. Actuellement, seuls 13 des 60 sièges sont occupés par des femmes.

Ton opinion