Le «06» d'une candidate – Le téléphone perso de Lepage dévoilé à la télé

Publié

Le «06» d'une candidateLe téléphone perso de Lepage dévoilé à la télé

Le «Petit Journal» a livré en direct lundi soir le numéro personnel de mobile de Corinne Lepage, qui espère se présenter à l'élection présidentielle française. Celle-ci apprécie «modérément».

Corinne Lepage, candidate de Cap21 à la présidentielle, avait annoncé lundi qu'elle ouvrait son téléphone portable aux maires pour obtenir les 500 signatures d'élus requises pour concourir à l'Élysée.

«D'ici le 16 mars, j'ouvre mon portable à tous les maires et grands élus qui veulent faire vivre la démocratie et se refusent à la voir confisquée», a expliqué la candidate écologiste en rendant public le numéro 06 63 88 58 44.

Canal+ livre le vrai numéro... dans le désordre

Mais le Petit Journal de Canal+, a expliqué que ce numéro n'était pas celui de Corinne Lepage: il s'agit en effet de celui de son directeur de cabinet, François Damerval. L'équipe de Yann Barthès a donc décidé de livrer, dans le désordre, le numéro de portable personnel de la candidate.

Mais une rapide recherche sur Google permet de remettre les chiffres dans le bon ordre! «J'ai trouvé cela totalement incorrect, a déclaré Mme Lepage à 20 minutes après que son chef de cabinet a «filtré» l'appel. Le Petit Journal a donné mon numéro personnel».

L'ancienne ministre avoue apprécier «modérément» la plaisanterie tout en refusant de dramatiser: «Heureusement un numéro de portable ça se change».

Des messages indésirables

Interrogée sur la course contre la montre pour obtenir les 500 parrainages, Corinne Lepage se veut confiante: «Ça avance, mon appel a lancé un grand élan de sympathie». Peut-être même un peu trop à en croire le site de l’hebdomadaire Le Point.

En effet il semble que certains aient profité de l'occasion pour «créer du lien» avec Corinne Lepage: entre les déclarations d'amour («Je t'aime» ou «Je t'apprécie énormément») et les messages pornographiques («Tu baises?») le numéro de portable livré sur twitter a rapidement été saturé.

L'ancienne ministre de l'écologie a jusqu'à vendredi pour déposer les signatures au Conseil constitutionnel.

(L'essentiel Online/cga)

Ton opinion