Au Luxembourg: Le temple de l’auto et du loisir va voir le jour
Publié

Au LuxembourgLe temple de l’auto et du loisir va voir le jour

WINCKRANGE – S’étalant sur 42 000 m2, «c’est le plus gros chantier actuellement en cours au Luxembourg». Porté par le groupe Félix Giorgetti, GRIDX doit rayonner au-delà de la Grande Région.

par
Mathieu Vacon
Autour de 200 à 300 personnes travailleront sur le site, et 600 à 700 dans les bureaux à louer.

Autour de 200 à 300 personnes travailleront sur le site, et 600 à 700 dans les bureaux à louer.

Vincent Lescaut

S’étalant sur 42 000 m2, «c’est le plus gros chantier actuellement en cours au Luxembourg», clame Marc Giorgetti, directeur de l’entreprise de construction Félix Giorgetti, promoteur du site. Déjà, depuis l’A4 en direction d'Esch, à hauteur de la sortie Pontpierre, l’édifice impressionne. C’est aussi le cas depuis l’intérieur, où le projet GRIDX a été présenté jeudi.

Il se décline autour de trois univers. D’abord l’automobile et la mobilité, avec un univers inspiré du concept allemand «Motorworld», et «une vision à 360 °», selon Félix Giorgetti, Head of Development et représentant de la 4e génération du groupe familial. Vente de véhicules - modernes ou classiques, Losch est notamment attendu avec Porsche Classic et Bentley - contrôle technique, car-wash, location, réparation...

200 millions d'euros investis

Tous les services seront présents. Un partenariat avec le Musée national de Turin pour des expositions de véhicules exceptionnels est aussi annoncé, et les vélos et motos ne seront pas non plus oubliés. Pour le volet divertissement, le public trouvera une vingtaine de points de restauration, un fitness, des simulateurs d’e-sport, un musée d’art numérique ou encore des espaces événementiels.

Pour ce qui est des boutiques, «les produits devront être uniques au Luxembourg, on ne sera pas un centre commercial». Et côté business, un hôtel 4 étoiles de 140 chambres, un centre de congrès et 10 000 m2 de bureaux compléteront l’offre. Quelque 200 millions d’euros d’investissement sont engagés par le groupe Félix Giorgetti, qui doit rentabiliser le site avec la location de tous ses espaces. Sur 140 locataires attendus, le taux d’occupation dépasse déjà plus de 50%. Ouverture prévue fin 2024.

Ton opinion

24 commentaires