Naufrage du Concordia – Le temps du recueillement pour les familles
Publié

Naufrage du ConcordiaLe temps du recueillement pour les familles

Les recherches ont été interrompues vendredi sur l'épave du Concordia, qui se déplace de plusieurs millimètres toutes les heures. Les familles des victimes ont lancé des fleurs sur le bateau.

Les recherches ont été suspendues sur l'épave du Concordia.

Les recherches ont été suspendues sur l'épave du Concordia.

AFP

Une poignante cérémonie s'est déroulée dans l'après-midi sur la petite île toscane du Giglio, où des familles des victimes se sont rendues en bateau près de l'épave pour y lancer des fleurs. Gardes-côtes, pompiers, plongeurs de la marine militaire, carabiniers et policiers continuaient vers 15h d'évaluer la possibilité d'une reprise de l'exploration de l'épave du navire, depuis le naufrage du 13 janvier, qui a fait onze morts et une vingtaine de disparus. «La poupe se déplace d'environ 7 mm par heure, tandis que la proue se déplace d'environ 15 mm/h», a indiqué un porte-parole de la protection civile.

«Il y a une instabilité du navire, donc les sauveteurs ne peuvent pas descendre», a expliqué un représentant de la Marine, Alessandro Busonero. «Nous avons installé un autre système sur toute la longueur de la coque pour contrôler constamment les mouvements du bateau», a précisé Luca Cari, porte-parole des pompiers, sans pouvoir dire quand et si l'exploration reprendrait. Un robot sous-marin explore aussi ses alentours pour «déterminer les points d'appui du navire», selon Luca Cari: les images qu'il enregistre sont ensuite analysées à terre. Des experts de Smit Salvage, la société néerlandaise qui devra procéder au pompage du carburant, participent également aux discussions.

Encore 24 personnes manquantes

«Nous sommes prêts à entamer les opérations. On était déjà prêt hier, mais on attend le feu vert des autorités. Nous sommes en train de procéder aux derniers réglages», a dit un de ses représentants, Rene Robben. Cette opération est urgente car, si elles se déversaient dans la mer, les 2 400 tonnes de carburant encore contenues dans les réservoirs provoqueraient une marée noire sur l'archipel toscan, classé réserve naturelle pour la qualité de sa flore et de sa faune.

Mais selon les spécialistes, il serait dangereux d'effectuer le pompage, une opération très compliquée, tout en réalisant les recherches. Car 24 personnes au total manquent encore à l'appel: 12 passagers allemands, cinq Italiens, deux Français, deux Américains et trois membres de l'équipage, un Italien, un Péruvien et un Indien. Les sauveteurs n'ont pour l'instant récupéré que onze corps dont huit ont été formellement identifiés: il s'agit de ceux de quatre touristes français, d'un Italien, d'un Espagnol, et de deux membres de l'équipage, un Péruvien et un Hongrois.

Ton opinion