Fusillade en Allemagne – «Le tireur était dans le bâtiment à côté de nous»
Publié

Fusillade en Allemagne«Le tireur était dans le bâtiment à côté de nous»

HEIDELBERG - Près de 350 Luxembourgeois étudient à Heidelberg. Charel, étudiant en médecine, était notamment dans le bâtiment voisin de celui où a eu lieu l'attaque lundi.

Près de 350 jeunes Luxembourgeois étudient dans la ville allemande, dont 150 sur le campus.

Près de 350 jeunes Luxembourgeois étudient dans la ville allemande, dont 150 sur le campus.

Charel Karier, 24 ans, étudiant en 4e année de médecine, était lundi à moins de 100 m du bâtiment où un homme a ouvert le feu sur le campus d'Heidelberg. «Vers 13h, je sortais de la clinique universitaire. J'étais aux soins intensifs à l'étage -1. On nous a dit de rester dans le bâtiment», confiait à L'essentiel ce membre du cercle des étudiants luxembourgeois à Heidelberg (Letzebuerger Studenten zu Hedelberg). Près de 350 jeunes Luxembourgeois étudient dans la ville allemande, dont 150 sur le campus où sont enseignées les sciences naturelles.

«On suivait les infos sur le mobile. On a vu qu'il y avait une attaque. Au départ, on pensait que le tireur était près de la cafétéria et du jardin botanique mais il était en fait dans le bâtiment à côté de nous. J'ai prévenu mes parents pour ne pas qu'ils le découvrent à la télé et on a vite contacté les Luxembourgeois qu'on savait présents sur ce campus.

«Un drôle de sentiment»

Toute la journée, j'ai reçu énormément de messages. On a appris à 19h qu'il n'y aurait pas de victime luxembourgeoise. Mais on est choqués. Je suis retourné à la bibliothèque pour préparer un examen prévu demain mais j'ai du mal à me concentrer. On a un drôle de sentiment», poursuit Charel, qui n'a pas entendu les coups de feu.

Étudiante en langues sur un autre campus dans la vieille ville, Nicole Da Silva assurait, elle, que «sa prof a fait cours normalement car elle n'était pas encore au courant. Nous avons vite essayé de contacter les étudiants luxembourgeois en biologie». En soirée le cercle des étudiants luxembourgeois à Heidelberg a posté: «Aucun Luxembourgeois ne figure selon nos informations parmi les blessés de l'attaque. Toutefois, beaucoup d'entre nous sommes sous le choc».

(L'essentiel/ Séverine Goffin et Nicolas Martin)

Ton opinion