Parcours 2020 – Le Tour de France fera la part belle à la montagne

Publié

Parcours 2020Le Tour de France fera la part belle à la montagne

Le parcours du prochain Tour de France a été révélé mardi, par les organisateurs. Après un départ de Nice, il abordera rapidement la montagne.

Les coureurs connaissent désormais la route qu'ils emprunteront l'an prochain.

Les coureurs connaissent désormais la route qu'ils emprunteront l'an prochain.

AFP/Marco Bertorello

De la nouveauté au menu du prochain Tour de France: le col de la Loze, un sommet alpestre inédit et un contre-la-montre à la Planche des Belles Filles s'annoncent déterminants sur le parcours de l'édition 2020 dévoilé mardi, à Paris. Entre Nice, le 27 juin, et les Champs-Élysées, le 19 juillet, le tracé, musclé, nerveux, dynamique, est sensiblement aussi montagneux que celui de l'été dernier. Avec moins de passages en très haute altitude mais davantage de moyenne montagne. Le toit du Tour sera le col de la Loze, à 2 304 mètres. «Le prototype du col du XXIe siècle», affirme le directeur de la Grande Boucle, Christian Prudhomme, qui a été emballé par cette nouvelle route, récemment bitumée.

Mais les rouleurs/grimpeurs, qui ont souvent confisqué le classement ces dernières années (quatre victoires pour Froome, une pour Thomas), ont une occasion ensuite de reprendre du terrain. À la veille de l'arrivée à Paris, ils disposent d'un contre-la-montre de 36 kilomètres. Encore se termine-t-il par la rude montée de La Planche des Belles Filles. Les coureurs et les nombreux spectateurs réunis au Palais des Congrès ont vu sur l'écran géant la photo de Jacques Chirac, puisque le Tour avait décidé, bien avant le décès le 26 septembre de l'ancien président, de faire étape dans son village de Sarran, en Corrèze. Le Grand Colombier, dans le Jura, verra pour la première fois une arrivée d'étape.

«Le Tour continue de se renouveler»

«Le parcours est intégralement tracé dans l'Hexagone», a précisé Christian Prudhomme, entre deux éditions partant de Bruxelles (2019) et de Copenhague (2021). «Il y aura 29 cols, un de moins qu'initialement prévu pour le Tour 2019, avant la neutralisation de l'étape de Tignes». Le directeur du Tour a recensé quatre ascensions inédites, notamment la Hourcère, dans la seconde étape pyrénéenne, et la Loze. «Le Tour continue de se renouveler», s'est-il réjoui, en conclusion de sa présentation.

(L'essentiel/afp)

Ton opinion