Laurent Mosar – «Le traité de Lisbonne renforce le Luxembourg»

Publié

Laurent Mosar«Le traité de Lisbonne renforce le Luxembourg»

LUXEMBOURG - La conférence des
présidents s'est penchée
jeudi sur l'impact du traité de Lisbonne.

L'essentiel: Comment le traité de Lisbonne va-t-il changer le travail de la Chambre?

Laurent Mosar, président CSV de la Chambre des députés: Nous n'aurons que huit semaines pour émettre un avis motivé. Il est donc impératif que les commissions permanentes travaillent de façon très concise, se réunissent vite et plus souvent pour les dossiers européens. Nous voulons aussi nous concerter de façon plus étroite avec les eurodéputés luxembourgeois, les inviter aux commissions.

Que sont ces avis motivés?

Ils permettent aux parlements nationaux de s'impliquer plus tôt dans le processus de décision. Avant, ils ne pouvaient que ratifier les décisions européennes. Là, ils ont une influence. Si nous pensons qu'une décision en cours est contraire aux intérêts du pays, nous pouvons intervenir à un stade précoce.

Quel sera le poids d'un petit Parlement comme le nôtre?

Le traité de Lisbonne renforce des parlements comme ceux du Luxembourg. Chaque pays dispose de deux voix. Le Luxembourg pèse donc autant qu'un grand pays. Même plus, puisque la Chambre dispose de deux voix, comme la France qui en a une pour l'Assemblée et une pour le Sénat. Si nous parvenons à nous organiser entre petits pays, on peut vraiment peser.

Recueilli par Jérôme Wiss

Ton opinion