Japon: Le typhon Nanmadol fait au moins quatre morts

Publié

JaponLe typhon Nanmadol fait au moins quatre morts

Le typhon Nanmadol, qui a frappé le Japon dimanche, a été rétrogradé en cyclone, mardi, non sans faire plusieurs victimes et plus d’une centaine de blessés sur son passage.

Le typhon a touché terre dimanche, au Japon.

Le typhon a touché terre dimanche, au Japon.

AFP

Deux décès ont été confirmés et deux autres personnes ont été retrouvées «sans signes vitaux» après le passage au Japon du typhon Nanmadol qui a aussi fait plus de 100 blessés pendant le week-end, a déclaré mardi le porte-parole du gouvernement.

Le typhon a touché terre dimanche soir près de Kagoshima, dans le sud-ouest du pays, et a provoqué des vents violents et de fortes pluies sur la grande île de Kyushu avant de se déplacer vers le nord-est en longeant la côte de la mer du Japon.

Rétrogradé en cyclone extratropical

Ayant graduellement perdu de la vitesse, il a été rétrogradé mardi matin en cyclone extratropical. Mais à Kyushu, la tempête a renversé des arbres, brisé des fenêtres, gonflé des rivières et déversé l’équivalent d’un mois de pluie en 24 heures sur certaines parties du département de Miyazaki, où deux décès ont été confirmés.

Le porte-parole du gouvernement, Hirozaku Matsuno, a précisé que deux autres personnes avaient été retrouvées «sans signes vitaux», un terme utilisé au Japon avant qu’un décès ne soit officiellement certifié par un médecin.

Foyers privés d’électricité

Ce bilan pourrait encore s’alourdir, car les autorités vérifiaient si deux autres décès étaient liés au typhon et elles étaient également à la recherche d’une personne portée disparue, a ajouté Hirozaku Matsuno.  Par ailleurs, au moins 114 personnes ont été blessées, dont quatorze grièvement, a précisé le porte-parole du gouvernement.

Tôt mardi, environ 140 000 foyers étaient toujours privés d’électricité dans le pays, principalement à Kyushu. La saison des typhons culmine d’août à septembre au Japon, où elle est marquée par de fortes pluies susceptibles de provoquer de brusques inondations et des glissements de terrain meurtriers. Des scientifiques estiment que le changement climatique augmente l’intensité des tempêtes et rend des phénomènes météorologiques extrêmes plus fréquents.

(AFP)

Ton opinion

0 commentaires