NBA – Le Utah Jazz gagne et bat un record
Publié

NBALe Utah Jazz gagne et bat un record

Utah a dominé Orlando 137-91 dans la nuit de samedi à dimanche, grâce notamment à dix-huit paniers à trois points avant la mi-temps. Du jamais vu.

Utah a poursuivi sa domination sans partage en gagnant samedi à Salt Lake City son neuvième match de suite. La victime du soir, Orlando (battue 137-91), a été assommée par un déluge de «three-pointers» dans les deux premiers quart-temps: le Jazz en a inscrit dix-huit, un total jamais atteint auparavant. À mi-chemin, les équipiers de Rudy Gobert (11 points, 6 rebonds) menaient déjà de 38 points. Donovan Mitchell (22 pts) et Joe Ingles (17 points, 6 rebonds) se sont manifestés. «Ce n’était pas la première période de nos rêves», a concédé avec humour la franchise floridienne sur son compte Twitter.

Malgré sa lourde défaite, le Magic n’a pas démérité sur le plan collectif, avec pas moins de six joueurs au-dessus des dix points.

«Retrouver mon rythme»

Le duel entre les Nets (qui ne jouaient pas samedi) et les Sixers pour le trône de la conférence a été relancé par la victoire 122-113 de Philadelphie contre Minnesota. Grâce à ce succès, les deux équipes dominent le classement avec 34 victoires chacune. Les joueurs de Doc Rivers peuvent remercier Tobias Harris (32 pts) et Joel Embiid, auteur de 24 points (huit rebonds) pour son retour de blessure. Touché au genou gauche, le Camerounais n’a pas joué pendant dix matches, ce qui n’a pas empêché ses équipiers de remporter sept rencontres sur ses dix dernières sorties. «J’essaie juste de retrouver mon rythme, j’ai senti que je ne l’avais pas durant tout le match», a commenté Embiid.

«Nous avons gagné mais je ne suis pas enchanté de la manière dont nous avons joué», s’est plaint Rivers. «Nous avons eu tellement d’occasions de tuer le match, mais nous avons refusé de le faire ce soir», a-t-il déploré.

Succès des Bucks

Les Sixers s’en sortent d’autant mieux qu’en face, Karl-Anthony Towns a été le joueur le plus prolifique des matches de samedi, avec 39 points (14 rebonds). Anthony Edwards (27 points) s’est lui aussi démené. Privés de leur double MVP Giannis Antetokounmpo, gêné par une douleur au genou gauche, les Bucks l’ont emporté d’un point à Sacramento (129-128) et confortent leur troisième place à l’Est.

Dominateurs lors des trois premiers quart-temps, toutefois serrés, les Bucks ont résisté au sprint final des Kings (qui ont inscrit sept points de plus dans l’ultime quart-temps) et peuvent remercier Jrue Holiday (33 points, 11 passes, 7 rebonds) et Brook Lopez (26 points).

Cinquième, le finaliste de la saison dernière, Miami a aligné face à Cleveland un quatrième succès de rang (115-101), tout comme Dallas contre Washington (109-87). Les Mavericks sont septièmes à l’Ouest.

(L'essentiel/AFPE)

Ton opinion