Le Vatican refuse les excuses de Williamson

Publié

Le Vatican refuse les excuses de Williamson

Les regrets formulés jeudi par l'évêque intégriste pour ses propos négationnistes ne correspondent pas à l'exigence du Saint-Siège.

La lettre de regrets de Richard Williamson "ne semble pas respecter les conditions" formulées par le Vatican, selon le porte-parole du Saint-Siège. (afp)

La lettre de regrets de Richard Williamson "ne semble pas respecter les conditions" formulées par le Vatican, selon le porte-parole du Saint-Siège. (afp)

Le Vatican a ses exigences et, visiblement, l'évêque Williamson n'y a pas répondu. C'est en substance le message qu'a fait passer le Saint-Siège, vendredi, au travers de son porte-parole.

Federico Lombardi a souligné que la lettre de regrets de Richard Williamson "ne semble pas respecter les conditions" formulées le 4 février par le Vatican, selon lequel l'évêque "devra prendre de façon absolument sans équivoque et publique ses distances avec ses positions concernant la Shoah".

«Pardon devant Dieu»

En outre, cette lettre, diffusée jeudi par l'agence de presse catholique Zenit, "n'est pas adressée au Saint-Père ni à la commission Ecclesia Dei", chargée par le Vatican de négocier avec les intégristes, a relevé le père Lombardi.

L'évêque Williamson, arrivé mercredi à Londres en provenance d'Argentine où il a été déclaré persona non grata, y demande "pardon devant Dieu" à tous ceux qu'il a blessés pour ses déclarations mais n'y parle pas de la Shoah et ne cite pas les juifs.

lessentiel.lu avec AFP

Mgr Williamson, l'un des quatre évêques intégristes dont le pape a levé l'excommunication le 24 janvier, a fait scandale en niant à la télévision suédoise l'existence des chambres à gaz dans les camps nazis et en minimisant l'ampleur de la Shoah

Ton opinion