Initiation à Dudelange – «Le vélo, pour moi, c'est une grande découverte»

Publié

Initiation à Dudelange«Le vélo, pour moi, c'est une grande découverte»

DUDELANGE - Des cours d'initiation au vélo sont proposés par la ville de Dudelange, à des écoliers. Pour cette Semaine de la mobilité, des adultes étaient au rendez-vous.

Le cours d’initiation à la sécurité à vélo s'est déroulé sous un beau soleil à Dudelange.

Le cours d’initiation à la sécurité à vélo s'est déroulé sous un beau soleil à Dudelange.

L'essentiel/Frédéric Lambert

On n'a pas tous eu la chance d'apprendre à rouler à vélo lorsque l'on était petit. La ville de Dudelange l'a bien compris, en proposant, ce mardi, des cours d'initiation pour des adultes. «À l'attention de débutants, nous proposons tout d'abord d'apprendre le démarrage et le freinage», souligne Myriam Keller, ancienne cycliste championne du Luxembourg et désormais employée au service de la santé scolaire. «Nous passons ensuite à l'étape du slalom et à la bonne concentration sur la route. C'est vraiment basique».

«C'est une grande découverte pour moi et je remercie la commune de Dudelange pour cette initiative», souligne Hitu Bibalu d'Esch-sur-Alzette. «J'ai commencé le vélo il y a deux mois, timidement, et avec Guy Hellers comme moniteur, ça se passe très bien. Il m'a appris à garer le vélo, à changer de vitesse, à le guider,... Ce sont des termes nouveaux pour moi. À partir du moment où j'ai trouvé l'équilibre, cela va de mieux en mieux. Sur une échelle de 5 niveaux, je me donne peut-être une note de 3. À terme, l'idée, c'est vraiment de me déplacer à vélo et de faire une activité sportive. C'est très bon pour le cardio et le vélo me plaît beaucoup».

« On espérait un peu plus de participants»

Alors que les écoliers du primaire font partie d'un tout autre projet tout au long de l'année scolaire, des adultes se sont présentés, cette fois-ci, au Centre sportif René Hartmann. «Avec les écoliers, l'an dernier, on a fait 7 500 km», se félicite Myriam Keller. «Ici, nous sommes avec des adultes qui ne se sentent pas à l'aise avec la bicyclette. Ils arrivent déjà à manipuler un vélo et on est surtout là, Guy Hellers et moi, pour les mettre en confiance. En quelques minutes, on note les premiers progrès et à partir de là, on peut déjà partir en direction des routes. Les retours sont positifs et on sent l'envie de progresser».

Pour cette grande première à Dudelange, la ville avait limité le nombre d'inscriptions à 20 personnes. Dix fois moins étaient de la partie ce mardi matin. «On espérait un peu plus de participants», reconnaît Myriam Keller, «mais c'est la reprise du travail et les congés sont déjà derrière nous. En pleine semaine, nous sommes deux, Guy et moi, pour accompagner deux personnes. C'est bien et c'est agréable de transmettre tout ça dans une ville qui fait de plus en plus d'efforts pour les cyclistes. C'est aussi l'occasion de rappeler à tout le monde que la route doit se partager».

(fl/L'essentiel )

Ton opinion