Le Luxembourg aux JPEE – «Le vent, un inconvénient pour les performances»

Publié

Le Luxembourg aux JPEE«Le vent, un inconvénient pour les performances»

Le Docteur Axel Urhausen dirige le staff médical de la délégation luxembourgeoise pour ces 16es JPEE en Islande. Il fait le point sur l'état de forme des athlètes.

Comment les athlètes s'acclimatent à l'Islande ?

Le climat n'est pas vraiment différent du Luxembourg. Personne n'est habitué au soleil de minuit, mais les rideaux des chambres de l'hôtel permettent d'éliminer toute la lumière. Aucun athlète ne s'est plaint.

La fraîcheur va-t-elle compliquer la tâche des athlètes ?

Le vent est froid. Ce n'est pas un temps propice aux records en athlétisme. L'hiver a été très rude sur l'île. Heureusement, le beau temps est de retour. C'est probablement un avantage pour les Islandais.

Quelques sportifs sont déjà blessés. Comment peut-on l'expliquer ?

Avec une délégation de 135 athlètes, on n'est jamais à l'abri d'un petit souci. Des problèmes chroniques peuvent toujours apparaître à quelques jours d'une compétition.

Quelles sont vos impressions personnelles ?

C'est très beau. Je ne suis pas habitué à ce type de paysage. On a beaucoup de soleil, mais personne ne s'en plaindra. J'ai été très surpris de voir autant de cyclistes. Avec autant de vent, ce doit être très compliqué de rouler et pourtant rien ne les arrêtent.

(De nos envoyés spéciaux en Islande, Frédéric Lambert et Philippe DI Filippo)

Ton opinion