Après des abus – Le vidéochat veut se refaire une virginité

Publié

Après des abusLe vidéochat veut se refaire une virginité

Chatroulette, le site de conversations instantanées par
webcam, a été squatté par des pervers. La concurrence en profite pour se démarquer.

Malgré des mesures contre les exhibitionnistes sévissant devant les webcams, le site de visiophonie aléatoire Chatroulette n'a pas réussi à redorer son blason.

Et son concurrent, le site Pick or Skip, entend bien en profiter. Il promet un lieu de conversation plus enrichissant et plus décent. «Contrairement à Chatroulette, il faut obligatoirement s'inscrire pour y participer, en donnant son nom, un e-mail et d'autres données», font savoir les responsables du site.
Les utilisateurs du service doivent au préalable indiquer les sujets de conversation auxquels ils souhaitent participer (drague, amitié, cinéma, sport, musique...).

Les deux participants mis en relation ont alors une vingtaine de secondes pour discuter ensemble via webcam. Ils décident ensuite de s'ajouter dans leur liste d'amis ou alors tout simplement de passer à la personne suivante.

À la différence de Chatroulette, le site Pick or Skip permet aussi de reprendre contact plus tard avec une personne rencontrée sur le site, via d'autres modes de communication. Les participants peuvent également dénoncer tout comportement obscène, le coupable risquant d'être banni à jamais du site.

Ton opinion