Steve Rannazzisi – Le vilain mensonge d'un «survivant» du 11/9

Publié

Steve RannazzisiLe vilain mensonge d'un «survivant» du 11/9

Steve Rannazzisi, humoriste connu aux États-Unis, a raconté pendant des années qu'il était dans une des tours jumelles quand le premier avion a frappé. Tout était faux.

L'humoriste avait raconté être dans le World Trade Center le 11 septembre 2001, avant de changer légèrement de version en 2013.

L'humoriste avait raconté être dans le World Trade Center le 11 septembre 2001, avant de changer légèrement de version en 2013.

AFP/Paul Marotta

Voilà comment ruiner sa carrière de manière radicale. Quelques jours après le 14e anniversaire du 11 septembre, un humoriste américain a fait un aveu pour le moins gênant: non, il n'est pas un survivant des attentats, contrairement à ce qu'il affirmait depuis cette terrible journée.

Dans une déclaration transmise au New York Times par son agent, le comédien, notamment connu aux États-Unis pour son rôle dans la sitcom «The League», s'excuse platement: «Je ne sais pas pourquoi j'ai dit ça. C'est inexcusable. Je suis vraiment, vraiment désolé.» Sur Twitter, Rannazzisi a publié une série de messages adressés à ses 110 000 abonnés.

L'Américain raconte que peu après les attentats, il a quitté New York pour s'installer à Los Angeles avec son épouse. «J'ai dit aux gens que j'étais dans l'une des tours du World Trade Center, le 11 septembre. Ce n'était pas vrai», avoue le comédien. Rannazzisi explique ensuite que ce jour-là, il travaillait dans un immeuble de Manhattan, mais pas sur le site des attentats. «Au nom des victimes du 11 septembre, de ceux qui les aiment, de ceux qui m'aiment, je demande pardon», a écrit l'humoriste.

Sponsor consterné

En 2009, Rannazzisi avait confié lors d'une interview qu'il travaillait dans les bureaux de la banque Merrill Lynch, au 54e étage de la tour Sud, quand le premier avion a frappé le World Trade Center. Il avait raconté s'être précipité dehors pour se mettre en sécurité. L'Américain avait ajouté qu'il s'était fait beaucoup de souci pour sa compagne de l'époque, qui travaillait également dans l'une des tours. Rannazzisi avait confié qu'il rêvait régulièrement de «chutes» après avoir assisté à des scènes d'horreur. L'humoriste avait répété son témoignage à plusieurs reprises mais avait quelque peu changé de version en 2013, assurant alors qu'il se trouvait «à l'extérieur» des tours lors de l'attaque.

Refroidi par l'affaire, un des sponsors du comédien n'a pas caché sa consternation: «Nous sommes déçus d'apprendre les mensonges de Steve concernant les événements du 11 septembre 2001. Nous sommes en train de réévaluer notre relation avec Steve», a déclaré la chaîne Buffalo Wild Wings, qui devait faire tourner à Rannazzisi une série de publicités en vue de la saison de football américain.

(L'essentiel/joc)

Ton opinion