Marché de Noël de Strasbourg – Le «village» luxembourgeois inauguré
Publié

Marché de Noël de StrasbourgLe «village» luxembourgeois inauguré

STRASBOURG/LUXEMBOURG - Le Grand-Duché est l’invité d’honneur du marché de Noël 2015 dans la capitale alsacienne.

C’est dans un contexte tout particulier que le stand luxembourgeois a été présenté par les officiels, samedi après-midi. Quinze jours après les attentats de Paris, l’onde de choc du 13 novembre a a occupé une place importante dans les discours. «Le marché de Noël ne pouvait être identique à l’année dernière, mais je ne voulais pas non plus d’une année blanche», a expliqué le maire de Strasbourg, Roland Ries.

Une décision saluée par Francine Closener. Après avoir abordé les proximités culturelles entre la France et le Luxembourg, la secrétaire d’État à l’Économie a rappelé que «nos sacro-saintes libertés sont inviolables». Un message repris par Lydie Polfer, bourgmestre de Luxembourg-Ville, qui a également tenu à mettre en valeur le marché de Noël de Strasbourg. «Nous avons encore beaucoup à apprendre», a-t-elle lancé.

«Une envie de découvrir le Luxembourg»

Cela tombe bien, le Luxembourg y occupera une place de choix jusqu’au 24 décembre prochain. Installé sur les 625 m2 de la place Gutenberg, le village luxembourgeois est composé de treize chalets occupés par vingt exposants. De la Mettwurst aux Gromperekichelcher en passant par les crémants de la Moselle, les spécialités culinaires et viticoles occupent une place importante. Les produits des parcs naturels et l’artisanat issu de l’économie solidaire sont également mis en valeur.

L’opportunité de participer au «plus grand marché de Noël d’Europe», ravit les participants luxembourgeois. «C’est idéal pour se faire connaître, et donc intéressant sur le plan commercial. Les gens doivent savoir que nous avons de bons produits au Luxembourg», pense Geula Naveh, designer chocolatière à Steinfort.

Sur place en tout cas, les visiteurs semblent plutôt convaincus: «Cet endroit donne une image propre, soignée et moderne du Luxembourg. On voit que c’est un pays qui n’oublie pas ses traditions. Cela me donne envie de découvrir le Grand-Duché», s’enthousiasme ainsi Alexia, 23 ans, de Paris.

(Thomas Holzer/L'essentiel)

Ton opinion