Epidémie – Le virus Ebola fait une nouvelle victime en RDC

Publié

ÉpidémieLe virus Ebola fait une nouvelle victime en RDC

Le ministre congolais de la Santé a fait état, dimanche, de la «résurgence» de la maladie dans l’est de la République démocratique du Congo.

Une femme est morte d’Ebola le 3 février, dans l’est de la RDC. Ce décès pourrait être le début d’un nouvel épisode de la maladie dans le pays, comme ici en 2018.

Une femme est morte d’Ebola le 3 février, dans l’est de la RDC. Ce décès pourrait être le début d’un nouvel épisode de la maladie dans le pays, comme ici en 2018.

AFP

La République démocratique du Congo a annoncé dimanche, la «résurgence» de la maladie à virus Ebola dans l’est du pays, après la mort d’une femme de cette maladie, trois mois après la déclaration de la fin d’une épidémie précédente.

«Nous avons un autre épisode de la maladie à virus Ebola dans l’Est» dans la zone de santé de Biena dans le Nord-Kivu (est), a déclaré le ministre à la télévision d’État, la RTNC. «Il s’agit d’une cultivatrice, épouse d’un survivant de la maladie à virus Ebola, ayant présenté en date du 1er février, les signes typiques de cette maladie», a ajouté le ministre.

La victime est décédée le 3 février à l’hôpital de Butembo. L’analyse de l’échantillon de son sang prélevé avant sa mort a abouti à un résultat positif au virus Ebola, a indiqué le ministère de la Santé, dans un communiqué.

«Je voudrais aussi dire à mes sœurs et frères de Butembo de ne pas paniquer car nous avons organisé une lutte avec une équipe de riposte (…) Nous sommes là et nous allons faire en sorte que cette maladie puisse disparaître le plus tôt possible».

Le début d’une 12e épidémie?

Ce nouveau cas a été enregistré après l’annonce, le 18 novembre 2020, de la fin officielle de la onzième épidémie de la maladie à virus Ebola dans la province de l’Équateur dans le nord-ouest qui a causé la mort de 55 personnes sur 130 cas recensés.

La dixième épidémie d’Ebola, la plus meurtrière en RDC, déclarée le 1er août 2018 dans l’est du pays et dont la déclaration de sa fin est intervenue le 25 juin 2020, a tué 2’287 personnes pour 3’470 cas, selon les autorités congolaises et l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Urgence sanitaire internationale

Depuis la grande épidémie de 2013-2016 en Afrique de l’Ouest (11’000 morts), et l’exportation de quelques cas en Occident via des humanitaires, l’OMS redoute à chaque résurgence d’Ebola une propagation du virus dans le monde. L’agence onusienne avait d’ailleurs élevé la précédente épidémie dans l’est au rang d’urgence sanitaire internationale.

Identifié en 1976 par Peter Piot et une équipe internationale dont le professeur congolais Muyembe, le virus Ebola se transmet à l’homme par des animaux infectés. La transmission humaine se fait par les liquides corporels, avec pour principaux symptômes des fièvres, vomissements, saignements, diarrhées.

(L'essentiel/AFP)

Ton opinion