Publié

DéconfinementLe virus peut-il être «réimporté» au Luxembourg?

LUXEMBOURG - Certains craignent un rebond de l'épidémie avec la reprise des vols vers l'Europe et le retour des flux transfrontaliers. «On ne peut pas tout fermer», a répondu Xavier Bettel.

Le vols passagers depuis et vers l'aéroport de Luxembourg reprendront le 29 mai prochain.

Le vols passagers depuis et vers l'aéroport de Luxembourg reprendront le 29 mai prochain.

Editpress

Pour la première fois depuis le 29 février, le Luxembourg n'a annoncé qu'une seule contamination dans tout le pays en 24h, vendredi. Plus qu'un signe encourageant, cette statistique démontre un ralentissement de la circulation de l'épidémie de coronavirus.

«Pas sur de liste rouge»

La situation du Luxembourg est particulière en Europe. Avec 200 000 frontaliers en temps normal et une dynamique importante de déplacements à travers l'Europe, le Luxembourg ne dépend pas que de lui-même quant au risque de propagation. La réouverture de certaines lignes aériennes de Luxair à partir du 29 mai, notamment à destination de la Suède suscite des interrogations. Pour rappel, le pays du Nord de l'Europe n'a jamais confiné sa population.

«Nous ne pouvons pas envisager de tout fermer»

Quant aux flux frontaliers, le Luxembourg n'aura pas la possibilité (ni la volonté) de les éviter, malgré le fait que la région Grand Est est toujours labellisée «zone rouge» en France. «Nous ne pouvons pas envisager de tout fermer», a affirmé le chef du gouvernement.

Le Premier ministre verrait d'ailleurs d'un bon œil que les mesures de restriction sur la circulation transfrontalière s'assouplissent entre la France et le Luxembourg, si possible avant le 15 juin. «Concernant la Belgique, la frontière n'est pas fermée, mais il y a des contrôles sporadiques».

Le recours au télétravail dans certains secteurs limite pour l'instant l'arrivée massive de travailleurs frontaliers. Rien ne dit de toute façon qu'un retour à la normale n'entraîne un rebond des contaminations. Les pays voisins connaissent également un net ralentissement de l'épidémie. La Belgique comptait 6 000 patients hospitalisés début avril, contre «seulement» 1 500 aujourd’hui. Autres chiffres révélateurs, 133 personnes sont mortes du Covid-19 dans le Grand-Est le 3 avril, 4 ont succombé au virus jeudi dernier.

(Thomas Holzer/L'essentiel)

Ton opinion