Le voile fait son entrée au Parlement belge
Publié

Le voile fait son entrée au Parlement belge

Une jeune femme d'origine turque, élue le 7 juin au parlement régional de Bruxelles sur une liste centriste, devrait siéger dès mardi en portant le voile islamique. Une première en Belgique.

Il s'agit d'un cas quasi unique en Europe exceptée une députée de la région autonome de Ceuta, enclave espagnole en Afrique du Nord, selon la presse belge. Mahinur Özdemir, 26 ans, diplômée en sciences politiques de l'Université libre de Bruxelles (ULB), est depuis deux semaines la plus jeune élue du parlement bruxellois.

Fille de commerçants turcs installés à Schaerbeek, un quartier à forte population immigrée de Bruxelles, elle est membre du Centre démocrate humaniste (CDH), l'ancien parti social-chrétien francophone. Elle porte un foulard depuis ses 14 ans, "de sa propre initiative", dit-elle.

"Le parlement doit être le reflet de la société"

La jeune femme, qui siège voilée depuis trois ans au conseil municipal de Schaerbeek sans que cela n'ait suscité la polémique, entend se présenter de la même manière mardi à 14h30 (12h30) à la séance inaugurale du parlement bruxellois. Le député fédéral libéral Denis Ducarme et le député régional bruxellois Philippe Pivin, lui aussi libéral, se sont cependant émus d'une "atteinte à la neutralité" du parlement et à la laïcité.

Ils ont annoncé qu'ils allaient proposer de modifier les règlements des assemblées belges pour y faire interdire le port de signes religieux ou philosophiques distinctifs. Une démarche qui a peu de chances d'aboutir à Bruxelles, la jeune élue ayant reçu le soutien des trois partis formant la coalition dirigeant la région (CDH, Parti socialiste, Ecolo).

"Le CDH demande que tous les parlementaires élus soient respectés pour ce qu'ils sont et ont dans la tête et non pour ce qu'ils peuvent avoir sur la tête", a indiqué lundi le parti centriste. "Le parlement doit être le reflet de la société", a de son côté fait valoir le co-président d'Ecolo, Jean-Michel Javaux. C'est en tout cas une mini-révolution le plat pays.

lessentiel.lu avec AFP

Ton opinion