En Papouasie – Le volcan Ulawun entre (encore) en éruption
Publié

En PapouasieLe volcan Ulawun entre (encore) en éruption

Le volcan Ulawun, considéré comme l'un des plus dangereux au monde, est de nouveau entré en éruption, mardi matin, dans l'est de la Papouasie-Nouvelle-Guinée.

Alors que le jour se levait, des nuages de poussières grises étaient visibles, tourbillonnant jusqu'à plusieurs centaines de mètres au-dessus du volcan.

Alors que le jour se levait, des nuages de poussières grises étaient visibles, tourbillonnant jusqu'à plusieurs centaines de mètres au-dessus du volcan.

Twitter

Entre 7 000 et 13 000 personnes avaient déjà fui leur domicile en juin lors de la précédente éruption de l'Ulawun, qui se situe sur l'île de Nouvelle-Bretagne, dans l'archipel Bismarck. Certains n'avaient que récemment regagné leurs foyers. Un regain d'activité sismique a été observé lundi midi, avant que l'éruption ne débute mardi à 4h30 (lundi 18h30 GMT), selon Ima Itikarai, directeur adjoint de l'Observatoire de volcanologie de Rabaul, une des principales villes de Nouvelle-Bretagne.

«Cela s'est passé sans bruit, dans l'obscurité juste avant l'aube. L'éruption était visible avec des éclats rouges incandescents montant dans le ciel à plus de 100 mètres», a-t-il raconté à l'AFP. Alors que le jour se levait, des nuages de poussières grises étaient visibles, tourbillonnant jusqu'à plusieurs centaines de mètres au-dessus du volcan, a-t-il poursuivi. Chris Lagisa, un habitant, a indiqué à l'AFP qu'il pouvait alors entendre le sifflement des émissions de gaz et le grondement de la lave s'écoulant.

Herman Volele, de l'Observatoire de volcanologie d'Ulamona, a estimé que la cendre pourrait retomber jusque la ville voisine de Kimbe, qui est la capitale de la province de Nouvelle-Bretagne occidentale. Si la plupart des personnes évacuées en juin n'étaient pas encore retournées dans leurs villages, certains avaient néanmoins choisi de revenir pour s'occuper de leur maison et de leur jardin.

(L'essentiel/afp)

Ton opinion