Rugby – Le XV de France arrache la victoire aux antipodes

Publié

RugbyLe XV de France arrache la victoire aux antipodes

L'équipe de France de rugby est allée s'imposer en Australie (28-26) ce mardi à Melbourne. Un premier succès chez les Wallabies depuis... 1990.

France's Melvyn Jaminet (C) catches the ball during the second of the three rugby union Test matches between Australia and France in Melbourne on July 13, 2021. (Photo by Simon BAKER / AFP) / -- IMAGE RESTRICTED TO EDITORIAL USE - STRICTLY NO COMMERCIAL USE --

France's Melvyn Jaminet (C) catches the ball during the second of the three rugby union Test matches between Australia and France in Melbourne on July 13, 2021. (Photo by Simon BAKER / AFP) / -- IMAGE RESTRICTED TO EDITORIAL USE - STRICTLY NO COMMERCIAL USE --

AFP/Simon Baker

Un exploit pour une revanche. Le XV de France s'est imposé 28-26 devant les Wallabies, mardi à Melbourne, un premier succès français en Australie depuis 1990, une semaine après s'être pris les pieds dans le tapis à Brisbane. Mieux, les Bleus se relancent dans leur tournée estivale et peuvent espérer remporter la série face aux doubles champions du monde australiens, ce qui serait une première depuis la double opposition contre la Roumanie (62-14) et l'Afrique du Sud (36-26) en 2006.

Car avec ce premier succès «Down Under» depuis le 28-19 du 30 juin 1990, les hommes de Fabien Galthié, dont aucun n'était né à l'époque, se sont offert une belle dans quatre jours, à Brisbane. Ils arrachent aussi leur premier succès dans l'hémisphère Sud depuis la tournée 2016 en Argentine et une victoire 27-0. L'arrière de Perpignan Melvyn Jaminet, 0 minute en Top 14 mais déjà 26 points avec le XV de France, dont 23 à lui tout seul lors de la victoire de mardi, s'est largement rattrapé de sa bévue de la semaine dernière, lors du cafouillage final fatal aux Bleus (23-21). Surtout, il a passé la pénalité de la gagne à la 78e, consécutive à un grattage de Sekou Macalou.

Accrocheurs et valeureux, voire carrément héroïques par moments, les Français se sont appuyés sur une défense agressive, avec les troisièmes lignes Ibrahim Diallo (23 plaquages) et Cyril Cazeaux (20), le capitaine Anthony Jelonch (23) ou le centre Arthur Vincent (25) tous à vingt plaquages ou plus.

Jaminet impressionnant

Ils ont aussi pu compter sur le talent au pied de Jaminet (100% de réussite, à 8 sur 8), dont c'était seulement la deuxième sélection. Plus réalistes, plus efficaces, les Bleus, pourtant privés de leurs cadres (Dupont, Ntamack, Le Roux, Fickou, Alldritt...) laissés au repos ou blessés, ont joué crânement leur chance, portés par les champions du monde des moins de vingt ans, titulaires (le pilier Jean-Baptiste Gros, l'ouvreur Louis Carbonel, le centre Arthur Vincent) ou remplaçants (le deuxième ligne Killian Geraci), qui avaient déjà battu ces Australiens en finale en 2019.

Il faut également ajouter Pierre-Henri Azagoh, Ibrahim Diallo, Cameron Woki et Demba Bamba, sacrés l'année précédente dans la même catégorie. Les Australiens, bien plus en place qu'il y a six jours, ont pourtant longtemps tenu bon, à l'expérience. Cette fois, le XV de France new look n'a pas laissé échapper ce succès, le premier de l'ère Galthié face à une nation du Sud. Samedi, il faudra aller en chercher une sixième, face à ses mêmes Wallabies, avec une équipe forcément remaniée. Pour la belle.

(L'essentiel)

Ton opinion