Covid-19 au Luxembourg – «Légère hausse» des hospitalisations d'enfants
Publié

Covid-19 au Luxembourg«Légère hausse» des hospitalisations d'enfants

LUXEMBOURG - Avec la propagation du variant Omicron, le Luxembourg fait face à davantage d'hospitalisations d'enfants et de nourrissons. Une situation qui n'a rien d'alarmant.

Les enfants sont très souvent asymptomatiques.

Les enfants sont très souvent asymptomatiques.

Le variant Omicron est-il plus problématique pour les tout-petits? «Une légère augmentation» des hospitalisations d'enfants et de nourrissons a été constatée au Luxembourg, suivant la tendance observée dans les autres pays européens, indique le gouvernement, dans une réponse parlementaire mardi. Le CSV s’inquiétait de cette dynamique accompagnant la propagation d'Omicron, citant l'exemple britannique.

«Aucune mesure plus stricte»

En revanche, le virus devenu plus contagieux avec Omicron circule beaucoup chez les enfants. Moins vaccinés (NDLR: le vaccin n'est autorisé qu'à partir de 5 ans) et moins enclins à respecter les gestes barrières, les enfants enregistrent des taux d'incidence particulièrement élevés (4 224 cas pour 100 000 habitants chez les 0-14 ans). Bien que rares, les hospitalisations résultent, sans nul doute, d'une hausse importante du nombre de cas en valeur absolue chez les enfants.

Dans ce contexte, le gouvernement ne prévoit «aucune mesure plus stricte» dans les crèches et dans les écoles, mais incite les adultes à se faire vacciner et «booster» le plus rapidement possible pour réduire les risques de transmission aux plus jeunes. Le protocole sanitaire prévoit des tests et des quarantaines pour les enfants, afin de limiter la propagation du virus au sein des établissements. Le port du masque (ou tout autre dispositif couvrant le nez et la bouche) est, en revanche, interdit aux enfants de moins de deux ans et déconseillé aux moins de 6 ans.

L'inquiétude du «PIMS»

L'autre sujet d'inquiétude évoqué par le CSV concerne le Covid long et notamment le «PIMS», syndrome inflammatoire multi-systémique pédiatrique post-infectieux, qui touche certains enfants après une infection au Covid. La Haute autorité de santé française a appelé à la vigilance, alors que 745 cas en lien avec le Covid-19 ont été recensés chez nos voisins entre mars 2020 et décembre 2021. Ce syndrome peut survenir dans les quatre à six semaines, après une infection Covid, et nécessite une hospitalisation d'urgence.

Au Luxembourg, un projet-pilote sur «la prise en charge pluridisciplinaire du Covid long» a été lancé, mais les données recueillies ne concernent pas les enfants.

(th/L'essentiel)

Ton opinion