Vengeance – L’Elysée a peur du smartphone de Trierweiler

Publié

VengeanceL’Élysée a peur du smartphone de Trierweiler

L'ex de François Hollande s'est vengée la semaine dernière en publiant une photo ridicule de Michel Sapin sur Twitter. Le palais craint qu'elle n'en reste pas là.

French president's partner Valerie Trierweiler seen during a ceremony to unveil France's new usual stamp known as 'Marianne' at the Elysee Palace in Paris, France on July 14, 2013. /SIPA_sipastamp.21/Credit:ABD RABBO-POOL/SIPA/SIPA/1307142003

French president's partner Valerie Trierweiler seen during a ceremony to unveil France's new usual stamp known as 'Marianne' at the Elysee Palace in Paris, France on July 14, 2013. /SIPA_sipastamp.21/Credit:ABD RABBO-POOL/SIPA/SIPA/1307142003

abd Rabbo-pool/sipa/sipa

Vexée par une remarque que Michel Sapin avait faite sur BFMTV, Valérie Trierweiler avait répliqué sur Twitter en ressortant de vieux dossiers. L'ex-compagne de François Hollande avait en effet ridiculisé le ministre des Finances en publiant sur Twitter une photo peu flatteuse de lui en train de faire la fête. Un cliché vraisemblablement réalisé pendant une soirée privée.

Cette petite vengeance n'est pas passée inaperçue dans les couloirs de l'Elysée, qui se met à trembler, relate «Le Point». Le palais craint en effet que la journaliste ne publie d'autres photos de cet acabit sur les réseaux sociaux. Du temps ou Valérie Trierweiler vivait aux côtés du président, elle ne lâchait pas son téléphone portable, qu'elle dégainait à toutes occasions, que ce soit des événements officiels ou des soirées privées. Son album photos doit par conséquent regorger d'images compromettantes dont elle pourrait se servir lors d'une éventuelle nouvelle contre-attaque.

L'Elysée serait donc sur les dents, d'autant plus qu'après sa rupture avec François Hollande, la journaliste avait annoncé qu'elle ne se laisserait pas intimider. Elle avait d'ailleurs affirmé avoir conservé dans son téléphone une série de SMS provenant du président, et qui tendraient à prouver que son ex-compagnon utilisait bien le terme «sans-dents» en parlant des pauvres.

(L'essentiel/joc)

Ton opinion