Interview – «L’énergie vient de notre passion»

Publié

Interview«L’énergie vient de notre passion»

Mass Hysteria est de retour au Luxembourg avec son neuvième album, «Maniac». Mouss, le leader du groupe, nous en a parlé.

«L’essentiel»: Vous avez sorti «Maniac» fin octobre. Vous sentez-vous soulagés?

Mouss (chanteur): On est à la fois rassurés et gratifiés par rapport aux retours. On appréhendait un peu après le succès de «Matière Noire». Nous sortions de notre plus grande tournée. On se demandait si ce disque serait aussi bon.

Comment s’est passée la composition de ce neuvième album studio?

La tournée s’est achevée mi- 2017, et nous avons enchaîné. Côté musique, nous avions une dizaine de morceaux terminés. Mais côté textes, je n’avais encore rien en début d’année. J’ai commencé à écrire sur la page blanche.

Qu’est-ce qui a nourri votre écriture?

Je voulais me détacher un peu de l’esprit de révolte. J’avais peur de la démagogie et de la caricature, j’avais envie de parler de moi et de mes proches. Un besoin de chansons fédératrices, un peu comme des mantras.

Vous tournez beaucoup. Quel est le secret pour avoir autant d’énergie après 25 ans de carrière?

La passion et surtout la complicité entre tous les membres du groupe. Nous sommes encore trois parmi les cinq qui étaient là au début. Si on ne faisait ça que pour travailler, Mass Hysteria n’existerait plus. Et bien sûr notre public, qui nous galvanise.

La nouvelle tournée ne pouvait pas mieux démarrer.

Nous avons fait une dizaine de dates, toutes complètes, dans des petits clubs. Et en 2019, on monte d’un palier, avec un Zénith en décembre. Il y aura pas mal de grandes salles, et de festivals, parmi lesquels le Hellfest.

(Recueuilli par Cédric Botzung)

Mass Hysteria

Demain, 20 h, à l’Atelier, à Luxembourg-Ville. Entrée: 28 euros.

Ton opinion