Selon une étude – Les adolescents dorment toujours moins

Publié

Selon une étudeLes adolescents dorment toujours moins

Les jeunes sacrifient toujours davantage leur sommeil. C'est ce qu'ont constaté des chercheurs américains dans une récente étude, qui tirent la sonnette d'alarme.

Une utilisation parfois abusive des smartphones et tablettes n'aide pas les jeunes à dormir suffisamment.

Une utilisation parfois abusive des smartphones et tablettes n'aide pas les jeunes à dormir suffisamment.

DR

Alors que les adolescents devraient dormir entre 8 et 10 heures par nuit pour ne pas souffrir de problèmes de concentration ou de troubles alimentaires, un nombre croissant d'entre eux ne prend pas le temps de bien se reposer, ont mesuré les auteurs d'une récente étude publiée dans le Journal of the American Academy of Pediatrics.

Les chercheurs, de l'Université Columbia, ont passé en revue les habitudes de 270 000 jeunes Américains, entre 1991 et 2012. Ils leur ont notamment demandé à quelle fréquence ils dormaient au moins sept heures par nuit (soit deux heures de moins que le temps recommandé pour les jeunes adultes). Durant les deux dernières décennies, c'est en premier lieu chez les adolescents de 15 ans que le déclin du temps de sommeil est le plus important. En 1991 ils étaient 72% à dormir 7 heures ou plus, tandis qu'en 2012 ils n'étaient plus que 63%.

Une croissance perturbée

Le professeur en épidémiologie Katherine Keyse, l'une des auteurs de l'étude, explique qu'on ne connaît pas encore exactement les raisons de cette diminution du temps de sommeil. Mais qu'on peut supposer que l'utilisation accrue des smartphones, tablettes, réseaux sociaux, joue un rôle important, comme l'ont montré certaines études. D'autres recherches accusent également le fait que les adolescents doivent se lever trop tôt pour aller en cours, ce qui n'est pas conforme avec leur rythme biologique. Autre constat concernant, les chercheurs ont remarqué que les jeunes qui dormaient le moins étaient surtout de genre féminin, ainsi que les minorités ethniques et les adolescents dont les parents n'étaient pas les plus favorisés.

À l'adolescence, les besoins en sommeil sont plus importants que pour le reste de la population, comme l'explique le professeur Damien Léger, du Centre du Sommeil de l'Hôtel-Dieu de Paris, au Huffington Post. «On ne peut grandir que lorsque notre corps est allongé. Donc plus le jeune adopte une position horizontale plus son corps sera apte à se développer normalement et à son rythme. Il est très important que les ados prennent un rythme de sommeil car les hormones de croissance se déversent au jour le jour. Mal dormir déséquilibre cette arrivée d'hormones et par conséquent perturbe la croissance.»

(L'essentiel)

Ton opinion