Conflit social – Les agents veulent avoir leurs primes

Publié

Conflit socialLes agents veulent avoir leurs primes

BERTRANGE - Des agents de GRP-Sécurité veulent poursuivre leur patron pour des
problèmes de primes.

GRP-Sécurité a une cinquantaine d'employés à Bertrange, spécialisés dans la surveillance et la sécurité privée ou de sociétés.

GRP-Sécurité a une cinquantaine d'employés à Bertrange, spécialisés dans la surveillance et la sécurité privée ou de sociétés.

«Les compensations pour les périodes de congés ne sont pas payées», regrette un employé de GRP-Sécurité, une entreprise présente en France et au Luxembourg. «C'est pourtant dans la convention collective, cela peut représenter jusqu'à 700 ou 800 euros par salarié». L'entreprise «n'applique pas tous les articles de la convention collective du secteur», estime Carole Calmes, de l'OGBL. La syndicaliste affirme avoir «déjà eu des promesses de la direction, mais la situation n'est pas réglée pour tous. Des dossiers ont été déposés au tribunal».

Le patron de l'entreprise veut relativiser le problème. «Il reste trois cas litigieux», dit-il. Une mise à jour d'un logiciel de calcul des paies a permis que tout rentre dans l'ordre et presque tous les employés ont perçu les compensations dues. Pour les autres, nous devrions trouver un accord à l'amiable avec l'un d'eux. Restent un dossier devant le tribunal de Luxembourg et un devant celui d'Esch. Et là nous ne sommes pas du tout d'accord avec les calculs des employés».

Jérôme Wiss

Ton opinion