France/Grand Est – Les aides à domicile réclament des mesures!

Publié

France/Grand EstLes aides à domicile réclament des mesures!

MEURTHE-ET-MOSELLE - Les acteurs de l'aide à domicile ont adressé, vendredi, une lettre à la ministre française de la Santé, pour éviter «l'effondrement du système».

«La situation de l'aide à domicile n'est pas simplement préoccupante: elle est véritablement dramatique», est-il écrit dans une lettre, cosignée par 17 structures d'aide à domicile et le conseil départemental.

«La situation de l'aide à domicile n'est pas simplement préoccupante: elle est véritablement dramatique», est-il écrit dans une lettre, cosignée par 17 structures d'aide à domicile et le conseil départemental.

Illustration

Les acteurs de l'aide à domicile et le conseil départemental de Meurthe-et-Moselle ont adressé, vendredi, une lettre à la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, l'exhortant à prendre «des mesures d'urgence à très court terme», au risque d'assister à «l'effondrement du système». «La situation de l'aide à domicile n'est pas simplement préoccupante: elle est véritablement dramatique», est-il écrit dans la missive, cosignée par 17 structures d'aide à domicile et le conseil départemental.

«La crise à laquelle nous sommes confrontés depuis plusieurs années met aujourd'hui les acteurs au bord de la rupture: l'effondrement du système n'est plus une hypothèse, c'est une certitude si des mesures d'urgence ne sont pas prises à très court terme», est-il ajouté. Les signataires pointent le «manque d'attractivité du métier d'aide à domicile», en raison de «la faible rémunération et l'insuffisance des moyens de coordination». Cette situation entraîne un «manque extrêmement massif d'effectifs qui se traduit concrètement et quotidiennement par la non-réalisation de prestations pourtant essentielles».

Créer 80 000 postes dans les Ehpad d'ici 2024

«Sortir de cette crise nécessite des mesures de court, moyen et long termes qui supposent une analyse approfondie de l'existant et des besoins actuels et futurs, préalable à la construction d'une véritable filière de l'aide à domicile», est-il préconisé. «Mais dans l'urgence, c'est bien de moyens financiers dont notre secteur d'activité a besoin», résument les auteurs de la lettre.

Un rapport sur le grand âge, remis en mars à la ministre des Solidarités et de la santé par le haut-fonctionnaire Dominique Libault, préconise de créer 80 000 postes dans les Établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) d'ici à 2024.

(L'essentiel/afp)

Ton opinion