Prudence au Luxembourg – Les arnaques aux dons dans la rue se multiplient

Publié

Prudence au LuxembourgLes arnaques aux dons dans la rue se multiplient

LUXEMBOURG - De faux représentants d'associations, qui collectent des dons auprès des résidents, sont de plus en plus nombreux. On fait le point.

Tout le monde a, un jour ou l'autre, été abordé dans la rue ou même à la porte de chez soi par une personne qui fait appel à votre générosité. Sauf que dans de plus en plus de cas, il s'agit d'une arnaque menée avec de faux documents ou même en simulant un handicap. Et ce parfois directement «dans les zones piétonnes, les grands magasins ou les parkings». La police grand-ducale a lancé vendredi un nouvel appel à la prudence.

Pour faire simple, il est très rare qu'une association ou ONG vous demande directement de l'argent liquide. Caritas le fait, en porte-à-porte, mais une seule fois par an. «Les volontaires ont avec eux les autorisations nécessaires», précise la police. Idem pour la Croix-Rouge, toujours identifiable avec un pin's, son matériel propre et les documents d'identité des bénévoles. «Cette année, le mois des dons pour la Croix-Rouge sera en avril», glissent les forces de l'ordre.

Jusqu'à 5 ans de prison et 30 000 euros d'amende

Pour aller encore plus loin, Handicap International ne collecte des dons que sous la forme de virement bancaire. SOS Kannerduerf, pour sa part, n'appelle aux dons que par e-mail. «En cas de doute, la police conseille de s'abstenir de faire un don et de s'informer en détail», ajoute la police dans un communiqué. Car à la fausse collecte de dons s'ajoute un possible vol d'argent, de bijoux ou autres effets sur la victime distraite par son interlocuteur.

La police rappelle enfin que procéder à de fausses collectes de fonds expose à une peine de quatre mois à cinq ans de prison et une amende de 251 euros à 30 000 euros.

(L'essentiel/Nicolas Chauty)

Ton opinion