Prix au Luxembourg – Les artistes qui s'exportent récompensés

Publié

Prix au LuxembourgLes artistes qui s'exportent récompensés

ESCH-BELVAL - Le bureau export Music LX a livré son bilan 2016, et dévoilé son palmarès récompensant les groupes et artistes luxembourgeois.

«Le contexte n'est pas facile, les festivals dépensent moins d'argent et on sent un repli national dans certains pays d'Europe de l'Est» expliquait Patrice Hourbette, le directeur de Music LX. Ce qui peut éventuellement expliquer le léger tassement du nombre de concerts de groupes et artistes luxembourgeois à l'international, 950 cette année contre 1093 l'an passé. Mais les musiciens du pays sont toujours aussi inspirés, puisque 32 albums sont sortis sur des labels étrangers en 2016. Le budget de Music LX, lui, est légèrement en hausse, avec 570 000 euros pour 2016, dont 530 000 euros provenant du ministère de la culture et 40 000 euros de la Sacem.

Dans la catégorie Pop-Rock-Electro, qui a concentré à elle seule 395 concerts à l'étranger, c'est Say Yes Dog qui l'a emporté. Le trio electropop basé en Allemagne, dont l'album est paru l'an dernier, a enchaîné plus de cinquante concerts cette année, dont une tournée au Japon. «Cette tournée en Asie fut le temps fort de cette aventure» expliquait Pascal Karier, un des membres du groupe.

Greg Lamy s'est, lui, vu offrir le prix «Artiste export Jazz». Une trentaine de dates ont rythmé son année, marquée notamment par plusieurs concerts en Amérique du Nord. Le musicien luxembourgeois, signé sur un label belge dont il fut la meilleur vente cette année, nous confiait travailler sur son prochain album, prévu pour 2017.

Enfin, c'est une histoire de famille qui était à l'honneur dans la catégorie classique. Le Trio Koch, deux violons et un piano, est constitué d'un père, Philippe, de son fils Jean-Philippe et de sa fille Laurence. Cette dernière retenait un temps fort de leur année, un concert et un clip tournés à la mythique Philharmonie de Berlin.

(Cédric Botzung/L'essentiel)

Ton opinion