Les Baby Dolls sont de retour
Publié

Les Baby Dolls sont de retour

Galliano, le créateur un peu fou, offre à la maison Dior une collection colorée et psychédélique.

La semaine de la mode parisienne a débuté dimanche. John Galliano, styliste pour Dior, a une fois de plus créé l’événement. Dans une tente dressée dans le jardin des Tuileries, à Paris, pour les collections prêt-à-porter féminin automne-hiver 2008/2009, le créateur a incité à l’optimisme aux accents de «Mrs Robinson», ou de «Hallelujah», de Jeff Buckley.

John Galliano chasse la grisaille hivernale à coups de fuchsia, rouge, violet, vert, orange, bleu vif, qui se déclinent en petits tailleurs à jupe droite et veste droite à encolure ras du cou ou paletot effaçant la taille, ou, au contraire, en robes près du corps.

Ses mannequins se réchauffent avec des manteaux de fourrure frôlant le sol ou courts et droits, aux manches trois quarts. Perchées sur leurs talons aiguilles miroitants, les cheveux longs et crêpés, les yeux étirés en amande par un trait de maquillage, ces femmes arborent des chapeaux style cow-boy à très large bord, de grandes lunettes de soleil rappelant les années 60, de petits gants assortis à leur paletot.

Des imprimés géométriques font se télescoper orange, rose, fuchsia. D’autres, d’inspiration psychédélique, fondent des verts, des jaunes, des bleus sur des robes à ceinture chaîne. John Galliano opère donc un retour au style yé-yé, qui a été suivi par nombre de couturiers.

Ton opinion