Résultats au Luxembourg – Les banques du pays ont réussi les stress tests
Publié

Résultats au LuxembourgLes banques du pays ont réussi les stress tests

LUXEMBOURG - La BCE a dévoilé ce dimanche les résultats des stress tests. Sur 130 banques, 25 ont échoué. Les six banques luxembourgeoises testées ont réussi.

25 banques de la zone euro sur 130 ont échoué aux «stress tests» de la BCE.

25 banques de la zone euro sur 130 ont échoué aux «stress tests» de la BCE.

AFP

La Banque centrale européenne (BCE) a annoncé ce dimanche que 25 banques de la zone euro sur 130 avaient échoué à l'examen sans précédent du secteur, évaluant leur besoin en capital à quelque 25 milliards d'euros. L'institution monétaire de Francfort a par ailleurs annoncé que les banques de la zone euro allaient devoir réévaluer leurs actifs à hauteur de 48 milliards d'euros.

Selon la Commission de surveillance du secteur financier (CSSF), les six banques luxembourgeoises soumises à ces tests l'ont toutes passé avec succès (BCEE, Clearstream Banking, Precision Capital (holding de Banque Internationale à Luxembourg et KBL epb), RBC Investor Services Bank, State Street Bank Luxembourg et UBS Luxembourg). Ces institutions montrent toutes des qualités d’actifs suffisantes et des ratios de solvabilité supérieurs à 8%, un niveau «largement au-dessus» de celui de 5,5% fixé par la BCE pour le stress-test. «Aucun déficit de capital n’a été identifié parmi les six institutions luxembourgeoises», précise la CSSF dans un communiqué publié ce dimanche.

Cet examen «va doper la confiance publique dans le secteur bancaire. (...) il va aider à réparer les bilans et rendre les banques plus résistantes et robustes. Cela devrait faciliter la distribution du crédit en Europe, ce qui va soutenir la croissance économique», a commenté Vitor Constancio, vice-président de la BCE, cité dans un communiqué.

(L'essentiel)

25 ont échoué

Parmi les banques concernées, l'institution monétaire de Francfort a notamment recensé 9 italiennes, 3 grecques, 3 chypriotes, mais également l'allemande Münchener Hypothekenbank ainsi qu'un petit établissement français, la Caisse de refinancement de l'habitat. Enfin, comme prévu, la banque belge Dexia figure parmi les recalées. Axa Bank Europe, une filiale belge de l'assureur français, a également échoué.

Ton opinion